ActualitéAfriqueTech

La Tech africaine face à une chute de 29% de ses financements en 2020

359 levées de fonds ont été réalisées par les start-ups africaines en 2020, un nombre de tour de table en augmentation de 44% par rapport à 2019, selon le nouveau rapport du fonds de capital-risque Partech Africa. Mais le montant global des fonds levés sur l’année 2020 a baissé de 29% pour atteindre 1,43 milliards de dollars à cause d’une chute des tours de table conséquents. « Malgré une forte croissance de l’activité, le montant total levé par les startups africaines a diminué pour la première après près d’une décennie d’accélération de la croissance. Bien qu’il soit toujours supérieur à 2018 et avant, cette forte baisse marque clairement l’impact de la pandémie », explique Partech dans son rapport.

Crédit : Partech

Les investisseurs ont privilégié les tours de table en amorçage qui ont explosé avec une augmentation du nombre d’opérations de 80% pour atteindre les 228 offres levées de fonds. Le principal facteur de réduction du montant total des fonds propres levés semble être la disparition de méga-tours avec un recul de 80% des tickets supérieurs à 50 millions de dollars.

Seulement deux start-up africaines ont levé plus de 50 millions en 2020 : l’entreprise kenyane Gro Intelligence qui analyse les données agricoles et climatiques grâce à l’intelligence artificielle a levé 85 millions de dollars. L’entreprise sud-africaine Jumo a levé 55 millions de dollars. Elle propose des produits financiers aux personnes qui n’y auraient pas accès dans le système bancaire traditionnel.

L’AgriTech en seconde position derrière les FinTech

Les FinTech restent en tête des financements attirant 25% des montants investis. Mais la crise a permis une diversification des secteurs financés. En 2019, les fintech attiraient à elles seules 41% des montants investis. Quatre secteurs ont réussi sortir leur épingle du jeu avec l’augmentation des investissements dans la digitalisation des secteurs économiques clés : l’agritech se place en seconde position avec 13% des montants investis récoltant 179 millions de dollars, 157 millions de dollars ont été investi dans la logistique et la mobilité. 148 millions de dollars pour le secteur de l’énergie et 141 millions pour la santé.

80% des fonds concentrés sur 4 pays

La concentration des fonds investis se poursuit autour de 4 pays : Nigéria, Kenya, Egypte et Afrique du Sud. Le Nigéria reste la première destination avec 307 millions de dollars investis (21% de l’ensemble des fonds investis sur le continent) mais le Kenya suit de près avec 305 millions. L’Egypte continue son ascension arrivant en tête sur le nombre de tours de table : 86 transactions y ont été recensées. Un fort positionnement qui s’explique en partie par les projets d’infrastructure mis en place par le régime politique actuel pour accroitre l’accès des Egyptiens à internet. Plusieurs programmes pour l’entrepreneuriat et d’incitation à la création d’entreprise ont également été lancés dans le pays.

Crédit : Partech

Trois exit, élément de confiance pour les investisseurs

Durant l’année 2020, trois importants « exit » ont été réalisés sur le continent africain. L’américain Stripe a racheté la pépite Paystack, leader du paiement en ligne au Nigeria. Le montant de la transaction serait supérieur à 200 millions de dollars. Network International a quant à lui acheté la start-up de paiements DPO, basée en Afrique de l’Est, pour 288 millions. Quant à WorldRemit, l’entreprise a acquis la société de transfert de fonds Sendwave, pour 500 millions de dollars. « Ces trois exit commencent à apporter des réponses positives aux questions de création de valeur et de résultat pour les fondateurs et les investisseurs », met en avant le rapport Partech.

Laetitia Lienhard

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La Tech africaine face à une chute de 29% de ses financements en 2020
Cybersécurité: Londres appelle à une coalition internationale face à la menace d’acteurs étatiques
EdTech: Engageli lève 33 millions de dollars auprès de Maveron et Educapital
Amazon gagne en justice contre l’UE au sujet de ses rabais fiscaux au Luxembourg
Vinted lève 250 millions d’euros pour conquérir l’Europe
Tesla chute en Bourse, souffrant de chiffres de ventes décevants en Chine
E-santé: Aga Care lève des fonds pour développer son coach virtuel de bien-être