ActualitéComStartup

La Tech City de Londres débauche la Directrice Europe de Facebook

Selon une information du Telegraph, Joanna Shields, actuelle Vice-Présidente de Facebook responsable des marchés Europe, Moyen-Orient et Afrique quitte le réseau social pour occuper le poste de CEO de la Tech City, le nouveau quartier londonien dédié à l’innovation numérique.

Avant de rejoindre Facebook il y a trois ans, Joanna Shields avait notamment occupé des postes clefs chez Bebo (AOL) et Google.

Citée dans le quotidien économique britannique, Joanna Shields a expliqué toujours avoir eu « une passion pour la politique publique ». En réaction, un porte-parole de Facebook a déclaré que sa passion et son leadership allaient leurs manquer.

Elle aura notamment pour mission d’attirer d’avantage d’investissements étrangers dans ce nouveau quartier situé à l’Est de la capitale britannique. Avec pour ambition de devenir la Silicon Valley européenne et largement soutenue par le gouvernement, la Tech City recense d’ores et déjà près de 3000 web entreprises. Un écosystème constitué en majeure partie de startups.

En France, le gouvernement compte également mettre en place un équivalent de la Tech City. En conseil des ministres, Fleur Pellerin avait ainsi présenté un projet baptisé Paris Capitale Start-up. Un grand quartier numérique devrait ainsi être créé à Paris ou en proche banlieue pour donner corps à cette ambition et faire de Paris une capitale du numérique. La ville d’Ivry aurait notamment été évoquée pour ce chantier d’envergure.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 thoughts on “La Tech City de Londres débauche la Directrice Europe de Facebook”

  1. Et avec quels capitaux privés, français ou étrangers, notre chère ministre compte-t-elle développer cette structure en France ?

    Avec les mesures fiscales mises en place, plus aucun investisseur ne voudra prendre de risque en France, et les créateurs français de start up partiront à Londres de toute façon…

  2. Ce qui est intéressant dans l’expérience de Londres, c’est la nominations d’un acteur du digital et non pas un haut fonctionnaire.

    Par ailleurs, l’une des cartes à jouer en France et non pas la création d’une entité centrale parisienne, mais de jouer sur un ecosysteme national ultra dynamique, tres adapté et à répartir en province une partie des activités opérationnelles et de r&d et de jouer le business sur Paris qui concentre les décisions sur ce plan.

    S’inspirer de la façon dont s’organisent les entreprises à plus de sens que de leur créer un cadre trop étroit.

  3. Paris Capitale Start-Up ne fait pas tres dynamique!

    S’agissant de web autant en respecter les codes pour partir du bon pied.. concis et accrocheur SVP!

    ex:

    Web City
    Paris Web
    Faubourg Startup
    ParisHiTech
    Silicon Paris
    etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This