ActualitéRetail & eCommerce

L’américain Fab.com intensifie son expansion en Europe

Le site valorisé 1 milliard de dollars a l’intention s’intensifier sa stratégie en Europe, un marché qui compte pour 30% des revenus du site de meubles sur internet. La France est un marché particulièrement visé.

Jason Goldberg, le PDG de la marque design Fab.com, a déclaré hier au Wall Street Journal vouloir intensifier ses ventes en Europe, un marché-clé pour la marque lancée en 2010, qui obtient de très bons scores: 150 millions de dollars de chiffres d’affaires, 12 millions de membres, une croissance à trois chiffres rien qu’entre janvier 2012 et janvier 2013…

En Allemagne: marché conclu

L’ouverture de l’Allemagne, qui « représente la moitié des ventes en Europe » comme l’indique Jason Goldberg, a été concrétisée avec l’acquisition du fabricant de meubles sur mesure MassivKonzept, qui source principalement ses fournisseurs en Europe de l’Est. Une acquisition essentiellement opérée en actions, la société basée à Hambourg ayant ensuite été intégrée en filiale de Fab.com et renommée  » Fab Designed By You ». Hambourg qui fait office aujourd’hui de siège en Europe pour l’américain.

Fab.com2

Hambourg encore, où il ouvre son premier magasin physique, pour « permettre aux clients d’essayer des choses avant d’acheter », une sorte de showroom nouvelle génération, qui correspond visiblement à des expériences de commerce multi-canal: « Nous voulons recréer un nouveau type d’expérience dans le retail » a déclaré Goldberg au quotidien.

La France bientôt

Si l’Allemagne est le N° 1 des pays européens en terme de marché, la France vient juste après… Fab.com prévoit donc une ouverture en France, mais le site « sera maintenu en anglais ». « Nous prévoyons que le marché français représente 25% de nos ventes en Europe ». Un territoire-clé pour Fab.com, qui voit là une possibilité d’expédier dans tous les pays de la zone euro, sauf à Malte et à Chypre. Fab a d’ailleurs ouvert un centre logistique au Pays-Bas.

Énième levée de fonds?

TechCrunch rapportait il y a quelques jours que Fab chercherait à lever 100 millions de dollars, après plus de 170 millions de dollars déjà levés auparavant.

Jason Goldberg et Bradford Shellhammer avaient lancé en premier lieu réseau social gay nommé « Fabulis ». La marque Fab a depuis pivoté deux fois: d’abord en site de ventes événementielles dédiées au meubles, puis en magasin en ligne, avec un catalogue de produits élargi à 15 000 références.

Fab.com veut notamment augmenter la part des produits manufacturés. Une façon de mordre du terrain et se démarquer des rouleaux compresseurs du secteur: Le distributeur Amazon et l’enseigne du réseau Wal-Mart.

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
L’américain Fab.com intensifie son expansion en Europe
Uber
Uber prêt à racheter Free Now (Daimler/BMW) pour plus d’un milliard d’euros
Réseaux sociaux: Cédric O dénonce « l’opacité » des algorithmes et du système de modération
Covid-19: la révolution numérique pour préserver l’emploi?
Comment la crise a accéléré la transformation numérique des grands groupes bancaires
Couvre-feu: les taxis et VTC prévoient une baisse de l’activité encore plus forte dans les jours à venir
Vélos, trottinettes, scooters…: la mobilité partagée se démocratise dans les grandes villes françaises