ActualitéRetail & eCommerce

L’américain Fab.com intensifie son expansion en Europe

Le site valorisé 1 milliard de dollars a l’intention s’intensifier sa stratégie en Europe, un marché qui compte pour 30% des revenus du site de meubles sur internet. La France est un marché particulièrement visé.

Jason Goldberg, le PDG de la marque design Fab.com, a déclaré hier au Wall Street Journal vouloir intensifier ses ventes en Europe, un marché-clé pour la marque lancée en 2010, qui obtient de très bons scores: 150 millions de dollars de chiffres d’affaires, 12 millions de membres, une croissance à trois chiffres rien qu’entre janvier 2012 et janvier 2013…

En Allemagne: marché conclu

L’ouverture de l’Allemagne, qui « représente la moitié des ventes en Europe » comme l’indique Jason Goldberg, a été concrétisée avec l’acquisition du fabricant de meubles sur mesure MassivKonzept, qui source principalement ses fournisseurs en Europe de l’Est. Une acquisition essentiellement opérée en actions, la société basée à Hambourg ayant ensuite été intégrée en filiale de Fab.com et renommée  » Fab Designed By You ». Hambourg qui fait office aujourd’hui de siège en Europe pour l’américain.

Fab.com2

Hambourg encore, où il ouvre son premier magasin physique, pour « permettre aux clients d’essayer des choses avant d’acheter », une sorte de showroom nouvelle génération, qui correspond visiblement à des expériences de commerce multi-canal: « Nous voulons recréer un nouveau type d’expérience dans le retail » a déclaré Goldberg au quotidien.

La France bientôt

Si l’Allemagne est le N° 1 des pays européens en terme de marché, la France vient juste après… Fab.com prévoit donc une ouverture en France, mais le site « sera maintenu en anglais ». « Nous prévoyons que le marché français représente 25% de nos ventes en Europe ». Un territoire-clé pour Fab.com, qui voit là une possibilité d’expédier dans tous les pays de la zone euro, sauf à Malte et à Chypre. Fab a d’ailleurs ouvert un centre logistique au Pays-Bas.

Énième levée de fonds?

TechCrunch rapportait il y a quelques jours que Fab chercherait à lever 100 millions de dollars, après plus de 170 millions de dollars déjà levés auparavant.

Jason Goldberg et Bradford Shellhammer avaient lancé en premier lieu réseau social gay nommé « Fabulis ». La marque Fab a depuis pivoté deux fois: d’abord en site de ventes événementielles dédiées au meubles, puis en magasin en ligne, avec un catalogue de produits élargi à 15 000 références.

Fab.com veut notamment augmenter la part des produits manufacturés. Une façon de mordre du terrain et se démarquer des rouleaux compresseurs du secteur: Le distributeur Amazon et l’enseigne du réseau Wal-Mart.

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
L’américain Fab.com intensifie son expansion en Europe
SynLab, Weeby, CCMSA : focus sur les offres d’emploi du jour
Qui est Databricks, licorne américaine qui a levé 650 millions de dollars en 2019 ?
[DECODE] La grande distribution française et les GAFA, un pacte avec le diable ?
Snapchat
Snap peut-il monétiser sa base d’utilisateurs croissante sans devenir invasif?
WeWork: SoftBank injecte 5 milliards de dollars et lance une OPA pour 3 milliards
La startup UntieNots lève 1,7 million d’euros pour sa solution de fidélisation client
Copy link