ActualitéBusinessHealthcareRetail & eCommerce

Lancement de Medicament.net

Nouveau venu dans l’offre de vente en ligne de médicaments: Medicament.net. Le site, qui sera accessible fin mai, se positionne sur le conseil à l’achat de médicament, avec une offre de contenus, l’intégration d’un comparateur de prix, et la prise de commandes.
Le site est lancé par Frédéric Georges (qui a déjà monté une startup dans les services à domicile), Michaël Boutboul (Docteur en pharmacie), Florian Hamzij et Maxime Palluy (CTO et fondateur de Dediservices, prestataire pour les sites de pharmacie, avec notamment Jevaismieuxmerci.com).
Au board, on retrouve Thierry Debarnot, le fondateur de MediaEtudiant, et Patrick Amiel, fondateur de Wengo.
L’objectif, pour ce site qui se donne une « grosse ambition sur ce marché à très fort potentiel » est de devenir le site de référence dans l’achat de médicaments en ligne en France dans un premier temps, et dans les pays francophones dans un second temps: Belgique, Suisse, Luxembourg, Canada en priorité.
Le service proposera d’aider la personne à trouver le bon médicament via un accompagnement certifié par une équipe d’experts (pharmaciens). Ensuite, l’utilisateur aura 2 choix : il pourra acheter en ligne ou prendre une commande pour l’acheter en pharmacie physique.  Ce sont les pharmaciens qui fixeront le tarif des médicaments.
Medicament.net se lance quelques temps après le vote de la loi autorisant la vente de médicaments en ligne en décembre dernier. Medicament.net se rapproche du concept de 1001pharmacies, qui avait levé 600k€ en février dernier.

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Lancement de Medicament.net
Comment Facebook veut surfer sur la popularité de l’audio, entre podcasts et « salons de conversations »
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX
GameStop annonce le départ de son directeur général, l’action flambe en Bourse
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Cryptomonnaies: alors que le marché s’envole, le Royaume-Uni travaille sur sa propre monnaie numérique
Starling Bank
La FinTech britannique Starling Bank lève 50 millions de livres auprès de Goldman Sachs