ActualitéBusinessHealthcareRetail & eCommerce

Lancement de Medicament.net

Nouveau venu dans l’offre de vente en ligne de médicaments: Medicament.net. Le site, qui sera accessible fin mai, se positionne sur le conseil à l’achat de médicament, avec une offre de contenus, l’intégration d’un comparateur de prix, et la prise de commandes.
Le site est lancé par Frédéric Georges (qui a déjà monté une startup dans les services à domicile), Michaël Boutboul (Docteur en pharmacie), Florian Hamzij et Maxime Palluy (CTO et fondateur de Dediservices, prestataire pour les sites de pharmacie, avec notamment Jevaismieuxmerci.com).
Au board, on retrouve Thierry Debarnot, le fondateur de MediaEtudiant, et Patrick Amiel, fondateur de Wengo.
L’objectif, pour ce site qui se donne une « grosse ambition sur ce marché à très fort potentiel » est de devenir le site de référence dans l’achat de médicaments en ligne en France dans un premier temps, et dans les pays francophones dans un second temps: Belgique, Suisse, Luxembourg, Canada en priorité.
Le service proposera d’aider la personne à trouver le bon médicament via un accompagnement certifié par une équipe d’experts (pharmaciens). Ensuite, l’utilisateur aura 2 choix : il pourra acheter en ligne ou prendre une commande pour l’acheter en pharmacie physique.  Ce sont les pharmaciens qui fixeront le tarif des médicaments.
Medicament.net se lance quelques temps après le vote de la loi autorisant la vente de médicaments en ligne en décembre dernier. Medicament.net se rapproche du concept de 1001pharmacies, qui avait levé 600k€ en février dernier.

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Lancement de Medicament.net
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer