ActualitéRetail & eCommerceTech

L’application de paiement pour restaurants MyCheck lève 5 millions de dollars

LE CHIFFRE – 5 millions d’euros: soit le montant de la levée de fonds que vient de boucler la start-up israélienne MyCheck auprès du fonds espagnol récemment lancé Santander Innoventures.

LE BUSINESS – Le paiement via mobile: MyCheck édite une application permettant de payer l’addition au restaurant grâce à un smartphone. A l’origine, en 2011, elle ciblait d’abord les consommateurs. Elle a désormais changé de cap et applique un modèle B to B. Elle édite une plate-forme de paiement à destination des chaînes de restaurants et des établissements hôteliers.

De nombreux autres acteurs (plus ou moins gros) commercialisent des applications de paiement mobile à destination des professionnels de l’hôtellerie-restauration, par exemple PayTop, Square, Flashiz, Zelty, Skimm et même PayPal.

LES OBJECTIFS – Etendre la couverture géographique

Pour l’instant, cet outil qui permet se passer du serveur est utilisée en Grande-Bretagne, en Israël, au Brésil et aux Etats-Unis mais pas en France. Grâce à ce tour de table, le CEO de MyCheck, Shlomit Kugler, espère étendre le service davantage aux Etats-Unis et en Europe de l’Ouest. Il a cofondé la société avec Erez Spatz et Tal Zvi Nathanel. Tous trois s’apprêtent à investir dans le marketing et le recrutement de commerciaux seniors pour démarcher les marchés clés.

Lire aussi: Zoom sur 10 startups spécialisées dans le paiement mobile

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. c’est intéréssants pour les restaurents qui n’embaucheront pas de serveur mais en général ce n’ai pas bon pour l’emploie

L’application de paiement pour restaurants MyCheck lève 5 millions de dollars
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link