ActualitéBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsStartupTransport

Le Barcelonais TravelPerk lève 44 millions de dollars pour dépoussiérer la réservation de voyages d’affaires

Le montant

La start-up espagnole TravelPerk, qui développe une plateforme de réservation de voyages d’affaires, a bouclé un tour de table de 44 millions de dollars. Pour cette opération, la société basée à Barcelone s’est entourée de Spark Capital, LocalGlobe, Target Global, Felix Capital et Amplo. Le Suédois Kinnevik AB, le Danois Sunstone Capital ainsi que le milliardaire russe Yuri Milner, fondateur du véhicule d’investissement DST Global et l’un des premiers investisseurs de Facebook Spotify et Airbnb, ont également participé à ce tour de table. Celui-ci intervient quelques mois à peine après une levée de fonds de 21 millions de dollars en avril dernier. 

Le marché

Fondée en 2015 par Avi Meir et Javier Suarez, TravelPark a mis sur pied une plateforme qui vise à assurer la gestion de voyages d’affaires de bout-en-bout pour les entreprises. «Nous pensons que les voyages d’affaires devraient être aussi simples à organiser que les voyages privés, voire plus. Alors que les entreprises se développent à l’international, l’organisation des déplacements professionnels est l’un des obstacles les plus pénibles et inutiles auxquelles elles font face», explique Avi Meir, co-fondateur et PDG de TravelPerk. Selon la Global Business Travel Association, 50% des voyages d’affaires sont planifiés et gérés en contournant les règles fixées par les entreprises.

Inspirée des sites destinés aux particuliers, la solution de la société espagnole est connectée à d’autres sites de réservation de voyages, comme Booking.com, Expedia, Skyscanner ou encore Airbnb, pour simplifier la réservation des billets de transport (avion, train…) et des chambres d’hôtel dans le cadre d’un déplacement professionnel. La plateforme permet ainsi aux entreprises de planifier un voyage d’affaires dans son intégralité, de la réservation à la comptabilité, au sein d’une seule interface client, incluant la location de voitures, les billets de train, les vols et les hôtels, tout en respectant les politiques des entreprises. 

TravelPerk, qui a opté pour un modèle économique freemium, assure que sa plateforme permet de réduire le temps nécessaire à la gestion d’un voyage de 3 ou 4 heures à seulement 10 minutes tout en permettant aux entreprises clientes d’économiser plus de 20% de frais annuels sur les déplacements de leurs collaborateurs. En l’espace de deux ans, la société est passée d’une vingtaine de clients à près de 1 500 à l’heure actuelle. Adyen, Uber, GoCardless, TransferWise, Airbus, N26, Google et iZettle ont notamment fait appel aux services de la jeune pousse espagnole pour la gestion de leurs voyages d’affaires. TravelPerk estime que le marché des voyages d’affaires pèse 1 300 milliards de dollars.

Les objectifs 

Ce tour de table doit permettre à la start-up barcelonaise de poursuivre son extension à l’international, qui se traduira par l’ouverture de nouveaux bureaux à Berlin, Amsterdam et Paris. Dans le même temps, TravelPerk prévoit de doubler ses effectifs pour atteindre les 200 collaborateurs. Pour développer sa clientèle, la société veut notamment progresser sur le segment des petites entreprises.

TravelPerk : les données clés

Fondateurs : Avi Meir et Javier Suarez
Création : 2015
Siège social : Barcelone
Activité : plateforme de réservation de voyages d’affaires
Financement : 44 millions de dollars en octobre 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Le Barcelonais TravelPerk lève 44 millions de dollars pour dépoussiérer la réservation de voyages d’affaires
Genius, la caisse connectée de La Poste, laisse 23 millions de logs d’entreprises en libre accès
YouTube
YouTube et les annonceurs: chronique d’une relation compliquée
Reconnaissance faciale
Inégalités, préjugés: des chercheurs appellent à réguler l’intelligence artificielle
Aircall lance une marketplace pour créer un écosystème d’applications B2B autour de la téléphonie
FinTech : Qwil lève 24,4 millions de dollars pour accorder des prêts aux freelances et aux petites entreprises
Recrutement international: le Lillois Cooptalis lève 14 millions d’euros pour financer son expansion
Copy link