ActualitéAsieBusinessEuropeTransport

Le Coréen Esmo en piste pour devenir le deuxième actionnaire de Navya

AFP

Le constructeur de navettes et de taxis autonomes Navya a annoncé vendredi avoir signé un partenariat présenté comme « stratégique » avec l’équipementier automobile coréen Esmo Corporation, qui s’est engagé à lui apporter 20 millions d’euros. Esmo, une société cotée, va souscrire à une émission qui lui est réservée d’obligations remboursables en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes, a précisé le groupe dans un communiqué.

En cas de conversion de ces titres en actions, Esmo deviendrait, avec environ 20% du capital, le deuxième actionnaire du groupe, après le fonds Robolution Capital. L’accord prévoit en outre une coopération en matière de recherche et développement entre la société villeurbanaise et son partenaire coréen, un spécialiste des systèmes de câblage.

Esmo aidera aussi Navya à s’implanter sur le marché sud-coréen et dans d’autres pays asiatiques, comme le Japon et la Chine. Engagé dans une politique d’investissements soutenus, Navya avait enregistré l’an dernier une perte nette de 18,1 millions d’euros. Il lui restait à la fin décembre quelque 19,5 millions d’euros de trésorerie.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Navya
Le Coréen Esmo en piste pour devenir le deuxième actionnaire de Navya
Buy now, pay later: soutenue par Amazon, la startup indienne Capital Float lève 50 millions de dollars
Le jour où j’ai appris la date de la mort de ma startup
Bonsoirs: comment Nicolas Morschl a lancé sa DNVB de linge de maison
esport
Sept studios indépendants de jeu vidéo lèvent 100 millions d’euros pour fonder un nouvel éditeur
Swan
Banking-as-a-Service: la FinTech Swan lève 16 millions d’euros auprès d’Accel
10 ans après son arrivée en France, Outbrain veut devenir l’alternative des GAFA auprès des éditeurs et des annonceurs