ActualitéAsieBusinessFinTech

Le Japonais Line débloque 182 millions de dollars pour miser sur le paiement mobile

En Asie, continent «mobile-first» par excellence, le paiement mobile ne suit pas forcément les mêmes courbes de croissance dans tous les pays. Si la Chine fait office de référence absolue en la matière, avec un marché du m-commerce en plein essor et des solutions comme WeChat Pay et Alipay utilisées quotidiennement par les Chinois pour faire leurs courses, la donne est différente au Japon, où le paiement en espèces est encore largement majoritaire.

Or à l’orée des Jeux Olympiques de 2020 qui se dérouleront à Tokyo, le gouvernement nippon veut profiter de l’événement planétaire pour basculer dans une ère encore plus numérique, et donc impulser par ricochet une transition vers une société «cashless». Et dans ce cadre, Line, en tant que principale application de messagerie de l’archipel avec plus de 50 millions d’utilisateurs enregistrés, pourrait contribuer à cette évolution. Line semble en tout cas croire en cette vision puisque la société japonaise a décidé d’injecter 182 millions de dollars dans son activité de paiement mobile.

Line à la relance après une année 2018 laborieuse

Cette enveloppe sera intégralement dédiée à Line Pay, son service de paiement mobile directement intégré à l’application de messagerie, à l’image de son pendant chinois WeChat. Dorénavant, Line et Line Pay ne constitueront plus qu’une seule et même entité. Line a simplement indiqué que cette opération lui octroyait «des fonds nécessaire pour ses activités futures», sans entrer dans les détails.

Toujours est-il que cet investissement doit permettre à l’entreprise de redresser la barre après une année 2018 difficile, où elle a subi de lourdes pertes. La société a en effet concédé une perte de 53 millions de dollars malgré des revenus en hausse de 24%, à 1,89 milliard de dollars. Il faut dire que les efforts de Line pour créer du contenu autour de sa plateforme de messagerie se sont avérés coûteux, avec notamment un jobboard, une plateforme proposant des mangas et un service e-commerce parmi ses activités développées.

Percée d’envergure dans le secteur bancaire et financier

Dans ce contexte, Line Pay doit être l’un des moteurs de croissance de Line pour doper les revenus de la société nipponne. Outre le Japon, Line est également présent en Thaïlande, à Taïwan et en Indonésie, qui sont les trois marchés les plus importants de l’application en matière de nombre d’utilisateurs après l’archipel nippon. A ce jour, Line revendique 165 millions d’utilisateurs actifs mensuels, bien loin du milliard de WeChat, l’application détenue par Tencent, en Chine, et 40 millions d’utilisateurs inscrits à Line Pay. Selon Bloomberg, 94% des smartphones japonais sont équipés de l’application Line.

Ces derniers mois, Line a multiplié les partenariats dans le paiement mobile. La société s’est notamment associée avec WeChat pour permettre aux commerçants japonais qui utilisent déjà Line Pay d’effectuer directement des transactions avec WeChat Pay. Une manière de simplifier les paiements des touristes chinois au Japon. Line s’est également allié à Visa pour lancer une carte de crédit permettant d’effectuer des paiements chez les commerçants du monde entier acceptant Visa. Au-delà du paiement mobile, Line s’intéresse à plus large échelle au secteur bancaire et financier. La société étude ainsi la possibilité de proposer des prêts, des assurances et d’autres services adossés à sa propre cryptomonnaie. Line songe même à déployer une néobanque au Japon.

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Le Japonais Line débloque 182 millions de dollars pour miser sur le paiement mobile
Eutopia boucle un premier closing à 50 millions d’euros pour son nouveau fonds early stage
Inside DNA Script: comment l’ADN de synthèse révolutionne la recherche dans les biotechnologies
Samsung: la faille du capteur d’empreinte ne sera pas réglée avant la prochaine mise à jour
YouTube
Les marques ont-elles perdu le contrôle de leurs investissements publicitaires en ligne?
Airbnb double ses pertes, mauvais indicateur avant l’IPO de 2020?
Les offres d’emploi de la semaine
Copy link