ActualitéAmérique du nord

Le match entre l’e-shopping et le commerce physique en chiffres et en images

L’afflux de monde dans les boutiques, des températures élevées… L’achat sur les sites e-commerce en période de soldes d’été a sans doute de belle semaines devant lui. Et pourtant, c’est le commerce physique, en magasin, qui remporte le match. Aux Etats-Unis en 2014, les ventes de l’e-commerce se sont élevées à 304 milliards de dollars, soit une croissance annuelle de +15,5%.

Mais c’est encore plus de dix fois moins que le commerce physique, à 4 trillions de dollars, soit 93,6% du montant total des ventes. Plus surprenant, l’an passé, les croissances du e-commerce et du m-commerce ont ralenti. D’ici 2018, ces deux nouveaux canaux d’achat sont donc «encore loin de prendre le dessus» sur le commerce physique.

Dans un environnement omnicanal, les achats se feront bien sur les supports mobiles, mais l’expérience d’achat pourrait perdurer en magasin, comme le révèle cette présentation de J. Skyler Fernandes, directeur général à Simon Venture Group, un fonds d’investissement spécialisé dans l’e-commerce.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Le match entre l’e-shopping et le commerce physique en chiffres et en images
Catherine Barba: «J’ai la responsabilité de soutenir les femmes entrepreneures»
Streaming: l’app de musique Qobuz lève 10 millions d’euros auprès de Nabuboto et du Groupe Québecor
XBox: Microsoft rachète la maison-mère des jeux Bethesda Softworks pour 7,5 milliards de dollars
Appels, messages, notifications… les apps de sevrage numérique se démocratisent avec le télétravail
Airbus prépare trois concepts d’avion propulsé à l’hydrogène pour 2035
Comment Califrais veut repenser l’approvisionnement au coeur du marché de Rungis
Copy link