ActualitéRetail & eCommerce

Le shopbot féminin Mafringue.com lève 300 000 euros

Il se définit comme « le premier shopbot français dédié à la mode ». Mafringue.com a été lancé ce jeudi 29 août, après une récente levée de fonds de 300 000 euros.
Parmi les investisseurs, privés pour la plupart, Denis Fayolle, qui est le fondateur de lafourchette.com, et une de ses anciennes collaboratrices, Aurélie Daveau. Les autres sont « des passionnés », nous confie celle-ci par téléphone.
Capture d’écran 2013-08-29 à 15.49.30
Le comparateur de vêtements a déjà noué une vingtaine de partenariats avec des marques vers lesquelles elles renvoient seulement au moment de l’achat du vêtement… « Pas comme sur certains shopbots où vous cliquez sur le vêtement et vous atterrissez tout de suite sur le site marchand », assure A. Daveau.
Le site revendique aussi un moteur de recherche unique mis au point par Denis Fayolle lui-même. Il se base sur une trentaine de critères (matière, ceinture ou non, bretelles etc.), de telle sorte que « l’e-shopeuse trouve plus rapidement qu’ailleurs ce qu’elle est venue chercher ». Le site comporte enfin un volet social, où les acheteuses peuvent partager leurs achat et recommandations.
Suivez nous:

QUELS SONT LES SERVICES POUR RENFORCER VOTRE STRATEGIE ECOMMERCE EN 2023?

    
AMELIORER L'EXPERIENCE UTILISATEUR ANALYSE PRODUIT FINANCER VOTRE CROISSANCE
AB Tasty est une solution française qui permet de mettre en place des tests A/B pour optimiser l'expérience utilisateur et augmenter vos taux de conversion. Mixpanel fournit des analyses comportementale pour savoir comment sont engagés vos différents utilisateurs, et quels sont les principaux moteurs de rétention efficaces Connaissez vous le Revenue Based Financing (RBF)? Un financement rapide à obtenir, pour la gestion de vos stocks et dépenses publicitaires.
DECOUVRIR DECOUVRIR DECOUVRIR
  Vous souhaitez devenir partenaire? contactez nous: partenariat@decode.media

3 commentaires

  1. eljib nan ms ça l’air pas mal, j’aime bien l’idée de pouvoir poster son look!

  2. « elles renvoient seulement au moment de l’achat du vêtement. Pas comme sur certains shopbots … »
     
    Qu’est ce que l’utilisateur y gagne ? si ce n’est un clic en plus pour voir deux pages produits au contenu similaire … pas forcément user-friendly

Bouton retour en haut de la page