Actualité

Le web fait son entrée chez les Meilleurs Ouvriers de France

Le concours Un des Meilleurs Ouvriers de France (MOF), connu pour ses grands chefs et ses boulangers, récompense pour la première fois depuis cette année les professionnels du web.

Les lauréats de cette première édition, dans la catégorie « conception et développement de sites internet », sont sept employés de l’Agence web, Les Ateliers Apicius. Pour la petite histoire, l’agence a développé le site du célèbre chef Bernard Loiseau et, Rémi Ohayon, directeur général des Ateliers Apicius, a lui même été cuisinier dans l’un de ses restaurants.

Toutefois, cette spécialité n’aurait eu aucune influence sur les résultats du concours, comme l’explique Rémi Ohayon dans un article de Libération.  Outre la notoriété, cette participation au concours aura permis à l’agence d’acquérir de nouvelles techniques et de se perfectionner, en développant notamment des API plus performantes.

Bernard Tiple, président du jury cité dans le quotidien, conclut : « Le but des Meilleurs Ouvriers de France était de faire évoluer le concours du métier des industries graphiques, qui évoluent elles-mêmes vers le réseau et le numérique. »

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. c’est une blague non ?
    les sites présentés sont terriblement moches, c’est impossible qu’il n’y ai pas eu d’influences

  2. Code tout crado et graphisme affligeant !!
    C’est n’importe quoi ce truc !!
    Et dans la catégorie cuisine, la spécialité du lauréat c’est les plats surgelés ?

Le web fait son entrée chez les Meilleurs Ouvriers de France
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link