ActualitéBusinessLes levées de fondsTech

L’éditeur de logiciel 2Spark lève 1 million d’euros

L’éditeur de logiciels 2Spark veint de boucler une levée de fonds d’1 million d’euros auprès d’investisseurs privés. L’entreprise compte Scientipôle Initiative dans ses investisseurs historiques. 2Spark compte utiliser ce nouvel investissement pour déployer sa solution en ligne dans cinq nouvelles langues, couvrant 15 pays.

2Spark développe la plateforme logicielle Ancrage/s en mode SaaS, pour sensibiliser les collaborateurs aux bonnes pratiques au sein de l’entreprise, notamment sur des thématiques comme les pratiques commerciales, managériales, environnementales, éthiques ou d’hygiène et de sécurité. 2Spark compte des grands groupes comme La Poste parmi ses clients.

« La solution 2Spark peut se résumer en quatre mots : transformer, engager, ancrer, mesurer. Elle permet d’améliorer les pratiques des collaborateurs en seulement une minute par jour et d’accompagner les transformations, de booster la productivité, d’obtenir des normes et mettre en place des process qualité » explique l’entreprise sur son site Internet.

2Spark a été cofondée à Paris en 2011 par Lara Pawlicz, Grégoire Salomon et Alain Boltz. La société est actuellement dirigée par Lara Pawlicz et emploie une dizaine de personnes. Elle est accompagnée par l’incubateur Paris Pionnières.

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
L’éditeur de logiciel 2Spark lève 1 million d’euros
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners
FinTech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis la rentrée
Orange
Orange envisage une OPA de 620 millions d’euros sur sa filiale belge
FinTech
Qonto, Swile, Lydia… : les levées de fonds de l’année 2020 dans la FinTech
Le rachat de Meilleurtaux par Silver Lake valide les axes de développement de la FinTech
Deepsense
Reconnaissance faciale: le Français Deepsense récolte 3 millions d’euros auprès de SEAF