AcquisitionActualitéInvestissementsTech

Le spécialiste du remarketing Ve rachète la start-up française Qunb

Le spécialiste du remarketing Ve, basée à Londres, vient d’acquérir la start-up française Qunb, qui avait remporté la Startup Competition LeWeb en 2012 à Paris.

L’opération a été finalisée sur « plusieurs millions d’euros » en partie en échanges d’actions et, en cash. Il s’agit là d’une opération d’"acqua-hiring » pour le britannique, qui voit dans l’expertise de data-science et de data-visualiation de Qunb une véritable brique big data qui lui manquait. Le britannique développe une gamme de produits d’optimisation de la conversion sur les sites e-commerce: «Ve (prononcez «V6») voit une explosion complète de ses produits, mais n’avait pas encore eu le temps de développer l’expertise big data». C’est désormais chose faite, avec l’intégration d’une équipe de 7 personnes qui restera à Paris et développera pour Ve leur savoir-faire en collecte de données issues de Google Insights et Google Analytics.

«Paris, le meilleur endroit pour le big data»

Pour Cyrille Vincey, co-fondateur de Qunb avec Jean-Baptiste Théard, le fait d’être basé à Paris a été un des points-clés du rachat :«Paris c’est le meilleur endroit pour développer du big data, les développeurs sont de très haut niveau. À Londres, ils sont beaucoup plus chers… ». L’équipe parisienne devrait vite grandir, le potentiel de recrutement est «illimité» nous dit-on.

Cyrille Vincey veut maintenant croire à l’ambition d’un futur «géant» du remarketing : «La gamme des solutions développées par Ve est explosive. Il est un « Criteo X 10 », car il surveille et analyse actuellement 33% du marché mondial du commerce électronique. Ils monitorent aujourd’hui des ventes sur 1 milliard de références produits et augmentent de 25% la conversion, via des solutions simples à installer, comme des produits de tchat avec une couche d’intelligence artificielle, et aussi des solutions d’emailing. J’ai très vite compris qu’ils allaient devenir un mastodonte du web», indique Cyrille, qui voit dans ce rapprochement une opportunité réelle de mettre à profit sa solution d’analyse massive de données, une brique big data qui manquait à la société anglaise, et qui servira notamment à développer le segment du pre-marketing.

Ve, fondée en 2009 par l’entrepreneur très indépendant David Brown ( il refuse tout pacte avec les fonds d’investissement), serait valorisée 680 millions de livres, soit plus de 850 millions d’euros. Une valorisation qui avait progressé suite au récent rachat de l’adtech GDM Digital pour 12 millions de dollars.

David J. Brown, PDG et co-fondateur de Ve, déclare: « Qunb dispose d’un personnel très talentueux et est un leader mondial dans la surveillance des données et leur visualisation. En combinant la technologie et l’expertise de Qunb avec l’offre VE, nous serons en mesure de donner à nos clients un niveau de visibilité sans précédent sur les habitudes d’achat des consommateurs en ligne. « . En clair, devenir le «Nielsen de l’économie en ligne».

Qunb a été lancé en 2012 et avait intégré deux accélérateurs : Le Camping et TechStars à Boston. La start-up avait levé 1 million d’euros sans dévoiler le nom de ses investisseurs.

 

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. J’adore cette startup et je suis ravi pour eux. Un hit de plus incubé dans le chaudron. BRAVO ! J’espere qu’il garderons le produit Qunb qui ets vraiment de très bonne qualité.

Bouton retour en haut de la page
Le spécialiste du remarketing Ve rachète la start-up française Qunb
Kingfisher rachète NeedHelp pour accélérer la digitalisation de ses services de bricolage
[DECODE Brésil] Le Brésil est-il une terre de marketing d’influence ?
apple
Apple: pourquoi le chef de la sécurité est-il accusé de corruption?
Altice Europe: Patrick Drahi lance une offre publique pour retirer le groupe de la Bourse
L’e-santé, secteur de prédilection de la Nouvelle-Aquitaine
Réseaux sociaux: après les innovations, l’uniformisation?