A la une

Nouvel échec chez Lagardère, licenciements chez SFR, Alibaba… : les infos qu’il ne fallait pas manquer

2e volet de ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité cet été. Frenchweb a sélectionné les informations clés, les insolites de l'été, et les nominations.

 

1er volet : Randstad, Uber, Salesforce…: les principales acquisitions de l’été 2016
 

LeGuide.com une erreur d'appréciation «assumée» par Arnaud Lagardère

Il y a quatre ans, le groupe médias dirigé par Arnaud Lagardère avait déboursé 98 millions d’euros pour LeGuide.com, afin de renforcer l'e-commerce dans sa stratégie numérique, mais aussi d'augmenter son audience, en mettant la main sur les 28,9 millions de visiteurs uniques du comparateur (ComScore/ mars 2012). 

C'était sans compter sur Google qui n'a pas manqué de pénaliser LeGuide.com, au fur et à mesure de ses changements d'algorithmes.

Leguide.com

Dès 2015, LeGuide.com, qui perd 2,5 millions d'euros sur l'exercice, est déprécié de 63 millions d'euros dans les comptes du groupe Lagardère. Sa valorisation n'est plus que de 35 millions d'euros.

A partir de cette date, les jours sont comptés pour le comparateur français. Le groupe Lagardère met la main sur les 30 millions de trésorerie et se prépare à céder la société.

Ce sera Kelkoo, désormais sous la coupe du fonds britannique Jamplant, qui fait l'acquisition de ce qu'il reste de LeGuide, pour un montant non dévoilé.

 

Fondé en 1998 par Michael Copsidas, LeGuide.com s'était rapidement installé comme l'un des comparateurs majeurs sur l'échiquier. La société s'était introduite en Bourse en 2006 afin d'accélerer son développement avec à sa tête Corinne Lejbowicz. En 2015, LeGuide.com était présent dans 14 pays. Le site référence 160 millions d'offres. Il employait une centaine de salariés. 

De son côté, Kelkoo revendique 70 millions d'offres et une base de 600 commerçants référencés. Il annonce également 280 millions de clics générés via la publicité. Le site a séduit de nombreux  e-commerçants  tels Amazon, Rakuten ou encore Walmart. Kelkoo.fr affiche 1,4 million de visites en France en juillet 2016 (347 000 pour le site Kelkoo.com), contre 5,5 millions de visites pour LeGuide.com d’après le comparateur SimilarWeb. A l'inverse de LeGuide.com, il se trouve donc en position de force pour réaliser une telle acquisition.

Reste à savoir ce qui a motivé cette acquisition… Kelkoo n'a pas communiqué sur l'opération.

Les 5 premières capitalisations mondiales sont Tech

stephane-distinguin

Depuis ce matin, les cinq premières capitalisations boursières américaines sont, dans cet ordre : Apple, Google, Microsoft, Amazon et Facebook. 20 ans plus tard – 20 ans, soit avant la naissance de Google et Facebook – ce n'est plus la nouvelle économie mais l'économie tout court. Il y aura forcément un après, mais je ne sais pas si je serai là pour le voir (mes grands-mères avaient connu General Motors et la Standard Oil toute leur vie). C'est donc désormais résolument un «avec». Un siècle californien, ce sera plus long qu'un été indien. 

Stéphane Distinguin, fondateur et CEO de l'agence Fabernovel, dans un post sur Facebook.

Le 29 juillet dernier, pour la première fois, les GAFA ont pris la tête des entreprises côtées aux Etats-Unis. Suite à la publication de résultats records au second trimestre 2016, le cours de Facebook s'est sensiblement accru. Les chiffres des autres GAFA sont tout aussi impressionnants.

Google (Alphabet) : 21,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires. 5,8 milliards de bénéfice net sur Q2 2016.

Amazon : 30,4 milliards de dollars sur le deuxième trimestre. 857 millions de bénéfices nets, multiplié par 9 par rapport à la même période l'an passé.

Facebook : 6,4 milliards de dollars de chiffre d'affaires et 1,7 milliard d'utilisateurs actifs par mois au deuxième trimestre. Les bénéfices nets ont triplé en un an, à 2 milliards de dollars.

Apple : 42,4 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur le troisième trimestre de son exercice décalé). Le bénéfice net a atteint 7,8 milliards de dollars.

Lire aussi: Apple mise sur l’e-santé et le paiement pour limiter le recul des ventes d’iPhone

Microsoft : Le chiffre d'affaires est de 20,6 milliards de dollars. Le bénéfice net de 3,12 milliards de dollars sur le trimestre.

market_cap_juill_2016

Ces nouvelles entrées sonnent la sortie d'Exxon Mobil et du fonds Berkshire Hathaway fondé par Warren Buffet.

 

Alibaba fait 75% de ses ventes sur mobile

Sur les 4,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires engrangés par Alibaba au second semestre 2016, 75% proviennent des ventes réalisées sur le mobile (soit 2,6 milliards de dollars), d'après les résultats publiés cet été.

Le géant chinois avoue être surpris par l'évolution du curseur en matière d'usage mobile VS PC. 

alibaba-chine

A noter l'excellente croissance du chiffre d'affaires en hausse de 59% d'une année sur l'autre sur le trimestre.

 

Pourquoi SFR prévoit de supprimer un tiers de ses effectifs?

Fin juillet, la direction de SFR a annoncé un plan de réduction de ses effectifs. Déclenché dès l’année prochaine, il prévoit de supprimer 5 000 emplois, sur les 15 000 que compte actuellement l’opérateur français, à l’horizon 2019.

La CGT et CFE-CGC appellent les salariés du groupe SFR-Numericable à une journée nationale de grève le 6 septembre prochain. Ces deux syndicats n'ont pas signé l'accord conclu entre la direction de SFR, l'Unsa et la CFDT sur un plan de départs volontaires entraînant des suppressions d'emplois.

Patrick-Drahi

SFR a perdu plus d’un million de clients sur un an au premier trimestre 2016. Sur les trois premiers mois de l’année, l’opérateur enregistre une perte de 41 millions d’euros alors qu’il avait engrangé 743 millions d’euros sur la même période il y a un an. Au 30 juin, SFR revendiquait 16,64 millions d'abonnés mobiles, contre 17,4 millions en 2015, et 6,23 millions d'abonnés sur le fixe, contre 6,4 millions.

L’échec du rachat de Bouygues Telecom par SFR, puis Orange, empêche une consolidation du marché. L'enjeu est de réduire au plus vite l'ensemble des coûts d'exploitation du groupe afin de retrouver la profitabilité nécessaire pour rembourser la dette de plus de 50 milliards d'euros du groupe.

Le Watson d'IBM plus fort que le médecin

IBM-Watson

Après l'analyse comparative de 20 millions d'études oncologiques, l'ordinateur Watson d'IBM a été capable cet été de détecter une forme de leucémie rare chez une patiente. L'analyse des millions de données a permis à des chercheurs japonais de comprendre pourquoi le traitement prescrit jusqu'alors était inefficace.

 

[tabs]

[tab title= « Unister »]

Rocambolesque.

L'histoire la plus insolite de l'été est celle de Thomas Wagner, relatée par nos confrères du Financial Times. Fondé en 2002, Unister est un site de réservation de voyages, qui au plus fort de son activité employait 2 000 personnes et générait jusqu'à 1 milliard d'euros de volume d'affaires au travers de plus de 40 sites. Chaque mois, le site enregistrait 10 millions de visiteurs uniques (German Online-Research Institute/ 2014). Malgré le succès des débuts, Unister doit faire face à des acteurs comme Booking.com et rencontre progressivement des difficultés de développement.

thomas-wagner-Unister

En juillet dernier, Unister frise l'insolvabilité. Acculé, Thomas Wagner, accepte de rencontrer à Venise un mystérieux investisseur qui lui promet un investissement de 10 millions d'euros. Mais pour valider l'accord, Thomas Wagner doit auparavant virer sur un compte 1,5 million d'euros, l'investisseur promettant de lui remettre 2 millions d'euros en liquide lors de la rencontre. Digne d'un film policier, Thomas Wagner découvre à l'issue de la rencontre que la malette ne contient que 9200 euros, qui maquillent de fausses liasses de billets.  

L'entrepreneur s'empresse de déclarer la fraude à la police italienne et se décider à rentrer en Allemagne… Son jet s'écrasera en Slovénie quelques minutes après le décollage….

[/tab]

[/tabs]

 

Sauver les passagers ou les piétons, le dilemme de la voiture sans chauffeur

C’est la question que des chercheurs du MIT Media Lab (Massachusetts) ont choisi de vous poser par l’intermédiaire d’un jeu en ligne baptisé Moral Machine. Ce dernier met en scène un accident meurtrier engendré par une voiture autonome. 

Moral MachineQuel choix effectuera une voiture sans chauffeur devant une situation dangereuse ?

A travers une dizaine de mises en situation, le jeu dresse les critères qui favorisent votre prise de décision. Choisirez-vous de sauver une personne sportive ou affichant un embonpoint ? Pour l’heure, les résultats du jeu indiquent que les internautes décident de sauver un maximum de vies et préservent essentiellement les femmes et les enfants plutôt que les hommes et les personnes âgées.

 

[tabs]

[tab title= « Scandale financier : »]

L'irréductible dette des Côtes d'Armor sur le projet de la fibre optique

Bretagne - Drapeau

Un scandale financier couve dans le département des Côtes d'Armor, celui du déploiement de la fibre optique et du réseau très haut débit via le consortium Eiffage et SFR, reunis dans la société Armor Connectic. Initié en 2008 par le conseil général, – socialiste à l'époque, le projet qui prévoyait l'installation d'un réseau de communication de 1 060 km, dont 700 km de fibre optique en très haut débit, tourne à l'hémorragie de dépenses, apprend-on sur le Télégramme.

Dénoncée par Alain Cadec, le nouveau président (Les Républicains) du département, l'affaire porte sur 16,8 millions d'euros de subventions, un risque financier de 22,5 millions d'euros pour le département, 8,9 millions d'euros de pertes… le tout pour un projet qui intéresse plus les créanciers… que les usagers. Résultat, la facture totale, pour le contribuable des Côtes-d'Armor est estimée entre 30 et 42 millions d'euros.

Voir aussi: Orange, 1 million d’abonnés fibre sur du «vrai» très haut débit

[/tab]

[/tabs]

 

Les nominations de l'été : de NKM à la start-up, Criteo, SNCF…

Un ex-directeur adjoint de cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet devient COO d'une start-up

Remi-Meunier-Recast-AI

Après 4 ans au service de l'ancienne candidate Les Républicains à la Mairie de Paris, Rémi Meunier vient de prendre ses fonctions en tant que COO de la start-up Recast.ai, l'éditeur de bots. Avant d'être directeur adjoint de NKM, il était conseiller rattaché à l'Elysée lors de la présidence Sarkozy entre 2011 et 2012.

Sa mission sera de «consolider l’organisation interne afin de renforcer la performance opérationnelle de l’équipe : à court terme dans la relation avec les clients», précise-t-il à Frenchweb. Son rôle sera également de préparer les prochaines levées de fond de la start-up. 

Rémi Meunier justifie ainsi son passage du monde politique à la start-up: «cela faisait longtemps que je m’intéressais de près à l’innovation et plus particulièrement à l’intelligence artificielle, dont le potentiel de transformation sur l’ensemble de l’économie me paraît encore très sous-estimé».

VOIR: Recast.AI mise sur l’invasion des robots conversationnels
 

 

Yvonne Chang devient directrice générale de Criteo pour la région Asie-Pacifique

Yvonne ChangCriteo, le spécialiste français du reciblage publicitaire, a décidé de nommer Yvonne Chang au poste de directrice générale du groupe pour la région Asie-Pacifique. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, elle sera chargée d'accompagner la croissance de Criteo dans cette région.

Pour remplir son rôle avec succès, elle pourra s'appuyer sur vingt ans d'expérience professionnelle en Asie. Avant de rejoindre Criteo, Yvonne Chang était présidente d'Eastern Broadcasting, société média basée à Taïwan, depuis décembre 2014. Auparavant, elle a notamment travaillé pour Alibaba en Chine et Yahoo! à Taïwan puis à Singapour.

 

Benoît Tiers désigné nouveau patron du numérique de la SNCF

Benoît TiersDans le cadre de sa transformation digitale, la SNCF a décidé de s'attacher les services de Benoît Tiers. Le 12 septembre prochain, il deviendra directeur général digital et systèmes d'information du groupe ferroviaire.

Sa nomination s'inscrit dans la création d'une direction générale qui regroupe les responsabilités digitales, télécommunication et systèmes d'information. Cette nouvelle division a pour but de mettre en place le programme #DigitalSNCF. 

Depuis mars 2014, Benoit Tiers était le directeur de la transformation digitale de CMA CGM, groupe mondial de transport maritime par conteneurs.

 

Yves Tyrode quitte la SNCF pour le groupe BPCE

yves-tyrode-sncfYves Tyrode, l’actuel directeur général du pôle digital de la SNCF, rejoindra le groupe BPCE dès le mois de septembre. Au sein du groupe bancaire, il occupera le poste de Chief Digital Officer. A ce titre, il intégrera le comité de direction générale.

En étroite collaboration avec François Pérol, président du directoire, il sera chargé de piloter la mise en oeuvre de la stratégie digitale du groupe.

Présent depuis 2011 dans le groupe SNCF, il a également travaillé pour France Télécom, devenu Orange.

 

Darlan Monterisi nommée vice-présidente de CA Technologies

image003CA Technologies a annoncé la nomination de Darlan Monterisi au poste de vice-présidente senior en charge de la communication. Elle sera basée à New York. Avant cette nomination, Darlan Monterisi a été associée et directrice générale de Porter Novelli à New York, où elle était chargée du compte Hewlett-Packard. Précedemment, elle a été également directrice mondiale des relations publiques de Rockstar Games, un concepteur de jeux-vidéo.

 

 

Lire aussi: Randstad, Uber, Salesforce…: les principales acquisitions de l’été 2016

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This