ActualitéEuropeRetail & eCommerce

Les 10 chiffres à retenir sur l’e-commerce français en 2016

A l'occasion du salon E-commerce Paris qui se tient du 12 au 14 septembre Porte de Versailles, la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance) a publié les résultats de l'e-commerce français pour le deuxième trimestre 2016.

 

  • 17,4 milliards d'euros : c'est le montant total du chiffre d'affaires généré par les e-commerçants français au second trimestre de l'année, en hausse de 15% comparé à la même période en 2015, selon les derniers chiffres de la Fevad.
     
  • 230 millions de transactions ont été réalisées sur les sites e-commerce sur les douze derniers mois, soit une progression de 21%. 
     
  • 75,50 euros : c'est le montant du panier moyen du consommateur, en baisse de 5%.
     
  • 36 millions d'internautes ont déjà effectué un achat en ligne, soit plus de 4 internautes sur 5 (79,8%). Il y a 1,3 million de cyberacheteurs supplémentaires par rapport à l'an dernier.
     
  • 21 000 sites marchands actifs ont vu le jour sur le Web français en l'espace d'un an, ce qui représente une progression de 13%. Il y a désormais 190 000 sites marchands actifs en France.
     
  • 15 millions : c'est le nombre de visiteurs uniques par mois sur Amazon, site e-commerce le plus visité en France, sur ordinateur, devant Cdiscount (10,8 millions) et la Fnac (8,1 millions).
     
  • 27% : c'est la part des ventes mobiles au sein des ventes totales du commerce électronique, contre 20% en 2015.
     
  • 19,5 millions de mobinautes ont consulté, chaque mois, au mois l'un des dix sites e-commerce les plus visités.
     
  • 16% : c'est la progression des ventes des sites hébergés sur les places de marché. 
     
  • 35 milliards d'euros : c'est le montant total des ventes en ligne réalisées sur les six premiers mois de l'année 2016, en hausse de 13%.

 

Lire aussi :

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Je ne comprends pas trop pourquoi l’auteur prends comme base pour ses calculs parfois les douze derniers mois (deuxième point), parfois les six derniers mois (dernier point), et parfois ne donne aucune référence de période (troisième point et avant dernier point). on s’y perd un peu…

Bouton retour en haut de la page
Les 10 chiffres à retenir sur l’e-commerce français en 2016
DoorDash
FoodTech: le livreur DoorDash vise une valorisation d’au moins 25 milliards de dollars
FinTech
Qonto, Swile, Lydia… : les levées de fonds de l’année 2020 dans la FinTech
Comment Monext mise sur la personnalisation des services de paiement
TousAntiCovid: l’app de traçage passe le cap des 10 millions d’utilisateurs
Palantir
[DECODE Market] Palantir, Ant Group et Altice Europe : 3 destins très différents sur les marchés boursiers
Libra: après les polémiques, quelle trajectoire pour le projet de Facebook?