A la uneDistributionLes levées de fondsTech

Les Français de Front lèvent 3,1 millions de dollars aux Etats-Unis

« A la fin du Y Combinator (pendant le Demo Day), nous avons présenté Front devant des centaines d’investisseurs (VCs et business angels). Ceux qui étaient intéressés nous ont recontactés les jours suivants. Il nous aura fallu trois semaines entre la décision de levée des fonds et le bouclage final » explique à Frenchweb Mathilde Collin, cofondatrice avec Laurent Perrin de Front. La start-up vient de lever 3,1 millions de dollars (2,46 millions d’euros) auprès de SoftTech VC, BOLDStart, Point Nine Capital, Caffeinated Capital et de business angels dont Hiten Shah de Kissmetrics, Jason Lemkin d’Echosign, Dave Morin et Elad Gil. Paul Buchheit, créateur de Gmail, Geoff Ralston, ancien chef de produit chez Yahoo!, et Jeff Bonforte, de Yahoo Communication, font aussi partie des investisseurs.

Centraliser la gestion des e-mails

La société édite une solution des gestion collaborative des e-mails. Comme nous l’expliquions en août, elle permet de désigner plus facilement la personne la plus appropriée pour répondre à un courriel envoyé à une adresse générique de l’entreprise (exemple: service marketing, service des ressources humaines…), ou encore d’éviter les interminables transferts d’e-mails en interne entre les salariés. Ces derniers peuvent, depuis le logiciel commercialisé en Saas, commenter directement les e-mails de façon centralisée et organisée. Un centre de notifications permet ensuite d’être tenu au courant des dernières activités, évitant les allers-retours permanents dans la boîte de réception.

Fonctionnant sous Mac, Windows et sur mobile, la plate-forme intègre également un outil pour partager avec les autres collaborateurs les réponses à formuler aux questions les plus fréquemment posées et gagner ainsi du temps. L’administrateur peut ensuite obtenir des analyses détaillées sur l’utilisation des e-mails.

View of San Francisco, USA
Suite à son incubation chez Y Combinator, la start-up est désormais basée à San Francisco

45% des clients en formule premium

Si l’on pense bien sûr aux usages en terme de service client, le logiciel est aussi utilisé par des cabinets d’avocats qui souhaitent collaborer sur leurs dossiers, des agences marketing et de design. Parmi ses clients figure l’éditeur de newsletters Mailschimp pour coordonner les activités de son équipe de développement.

Commercialisé comme un service, la solution est offerte pour les fonctions les plus basiques, puis facturée 29 dollars par mois (plus 9 euros par utilisateur additionnel) pour 5 boîtes de réception et un tracking des e-mails, et 99 dollars par mois (et 19 dollars par utilisateur supplémentaire) pour la version illimitée en boîtes de réception avec, en plus des options précédentes, des rapports d’analyse et l’installation de règles automatisées. Au final, « 15% (des clients, ndlr) sont sur le plan gratuit, 40% sur le plan à 9 dollars par utilisateur et 45% sur le plan à 19 dollars par utilisateur » précise M. Collin. Avec ce modèle économique, Front revendique une croissance de son chiffre d’affaires de 10% à 15% chaque semaine.

Cap sur The City by the Bay

Initialement lancée en France au studio à start-ups eFounders il y a 18 mois, les deux cofondateurs ont déménagé leur activité à San Francisco lorsqu’ils ont intégré l’incubateur Y Combinator, dont les partners ont participé à la levée de fonds.

« Nos concurrents sont les systèmes de messagerie (Gmail, Outlook), les logiciels de support client (Zendesk ou Desk). Dans ce contexte, notre stratégie est de garder une interface extrêmement simple, de construire une excellente application mobile, de développer des intégrations avec d’autres logiciels et de faire grandir l’équipe commerciale et marketing ».

Crédit photo: Front en couverture, et Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Les Français de Front lèvent 3,1 millions de dollars aux Etats-Unis”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This