BusinessDecode BusinessTechTV

Les GAFA sont-ils des dangers pour nos villes?

Interview de Jean Haëntjens, économiste-urbaniste, spécialiste des stratégies urbaines

Télécommunications, transports, santé, commerce… Les géants du numérique s’attaquent à toutes les briques constituant le monde dans lequel nous vivons. Avec leur influence chaque jour un peu plus grande à l’échelle mondiale, ils nourrissent des ambitions toujours plus élevées. Au lieu de se contenter de créer des produits, ces mastodontes, GAFA en tête, voient encore plus loin. Après avoir lancé pléthore de services pour améliorer notre quotidien, ils s’intéressent désormais à la gestion de nos villes.

Ainsi, Google va développer sa vision de la ville du futur avec la construction d’un quartier entier à Toronto, au Canada, où les caméras, les capteurs, les micros ou encore les interfaces permettront d’analyser en temps réel l’activité et la qualité de vie. D’autres géants, comme IBM, cherchent également à inventer la ville de demain dans laquelle les algorithmes seront au service des citoyens. Cependant, en devenant des urbanistes, ces firmes surpuissantes ne représentent-elles pas un risque pour la souveraineté des villes et un danger pour nos libertés individuelles ? Jean Haëntjens, économiste-urbaniste, spécialiste des stratégies urbaines, s’est penché sur le sujet au travers de son ouvrage Comment les géants du numérique veulent gouverner nos villes (Rue de l’échiquier).

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Les GAFA sont-ils des dangers pour nos villes?
Coronavirus: Edouard Philippe envisage une app qui localiserait les personnes infectées
Utilisation des données de santé : la sécurisation comme pré-requis
Coronavirus: la téléconsultation médicale en plein boom depuis le confinement
L’addiction aux jeux vidéo est-elle vraiment une maladie mentale?
Télécoms: les opérateurs américains T-Mobile et Sprint ont enfin fusionné pour rivaliser avec Verizon et AT&T
WeWork: SoftBank renonce à son OPA de 3 milliards de dollars
Copy link