ActualitéAmérique du nordMarketing & Communication

Les informations privées de millions d’influenceurs Instagram exposées publiquement

Avec l'AFP

Instagram tente de comprendre comment des informations privées (nom, numéro de téléphone, email…) de plus de 49 millions d’usagers « influenceurs » du réseau de partage de photos ont pu se retrouver sur une base de données non sécurisée. Protégées ni par mot de passe ni par cryptage, ces informations étaient accessibles à n’importe qui.

Selon TechCrunch, cette base de données était hébergée par Amazon Web Services. Elle a été découverte par un expert en sécurité informatique et remonte jusqu’à Chtrbox. Cette firme de marketing spécialisée dans les réseaux sociaux, basée à Bombay (Inde), paie des instagrammeurs très suivis pour qu’ils citent des marques sur leur compte.

Calcul de la valeur estimée des comptes

Chaque entrée sur la base de données, désormais hors ligne, fournissait la valeur estimée d’un compte en fonction du nombre de followers, de l’engagement, du reach, du nombre de likes et du nombre de partages.

« Nous examinons le problème pour comprendre si les données décrites – qui incluent adresses email et numéros de téléphone – viennent d’Instagram ou d’autres sources », a indiqué Instagram dans un email à l’AFP, en ajoutant avoir demandé à Chtrbox d’où venaient les données et comment elles avaient été rendues publiques.

Il ne s’agit pas du premier incident de ce type chez Instagram. Il y a deux ans, le réseau avait trouvé une faille de sécurité dans son API pour développeurs. Via celle-ci, des hackers avaient pu obtenir les adresses email et numéros de téléphone de six millions de comptes. Les données avaient été plus tard vendues contre des Bitcoin.

Le réseau de partage de photos de Facebook avait franchi le cap du milliard d’utilisateurs un juin 2018, profitant en particulier d’une popularité croissante chez les jeunes. En septembre dernier, les co-fondateurs et dirigeants d’Instagram Kevin Systrom et Mike Krieger avaient annoncé leur démission, en raison d’une mésentente avec leur maison-mère en pleine tourmente.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This