ActualitéBusinessCrowdfundingInvestissementsLes Experts

Les leçons à retenir de la chute de Lending Club

La semaine dernière, le leader mondial du financement participatif, Lending Club, a trébuché en Bourse, entraînant la démission surprise de son PDG-fondateur. En cause : la perte de l’un de ses investisseurs. L’Américain Lending Club a vendu 22 millions de dollars de prêts à une entreprise, sans respecter les conditions.

Le début d’une crise ?

Créé en 2007, Lending Club est un pionnier, un géant. Son fondateur, Renaud Laplanche, entrepreneur 2.0 et figure emblématique des plateformes de prêt, a été le précurseur dans la désintermédiation des flux financiers entre deux particuliers. Dans son sillage, le crowdfunding français s’est développé pour atteindre près de 300 millions d'euros levés en 2015. 

La plateforme américaine créée par Renaud Laplanche utilise des fonds de particuliers et des fonds privés (banques et entreprises) pour financer des demandes de particuliers. On peut donc financer les vacances, l’achat d’une maison ou la complémentaires santé des particuliers à des taux usuriers, parfois proches de 20% par an.

Une seule question se pose alors : comment puis-je m’assurer de la solvabilité de l’emprunteur ? Ces plateformes de prêt, qui ont fleuri depuis la crise de 2008, suscitent depuis quelques mois la méfiance des investisseurs. 

La crise des subprimes a au moins permis de tirer une leçon : ne pas investir dans des actifs à haut rendement sans en connaître les tenants et les aboutissants ! Le préjudice que traverse Lending Club est principalement dû à des investissements imprudents et irresponsables. 

Cela pourrait-il se produire en France ? 

Lending Club prête aux particuliers donc ce segment pourrait potentiellement être touché. En revanche, il est peu probable que cela arrive pour le financement participatif en capital (crowdequity) qui s’adresse à des projets d’entreprises, à des coopératives et non à des particuliers. La comptabilité et les diligences d’une plateforme, dûment agréée par l’AMF (Autorité des marchés financiers), doivent servir à formaliser une opinion fidèle sur la situation d’une société en vue d’en établir un prévisionnel cohérent et durable.

Les règles de l’AMF sont strictes : il faut informer l'investisseur. Il est de la responsabilité des plateformes de financement participatif de mener des diligences rigoureuses sur la pérennité des projets. Et plus de la simple réalisation d’un audit, les plateformes ont le devoir de renseigner tous les risques encourus par l’investisseur.

Mais qui sont les investisseurs en crowdfunding ? Vous ? Moi ? En réalité, tout le monde peut participer : c’est la vertu du financement participatif ! Financer un projet qui nous tient à cœur, c’est un acte d’engagement fort. Il ne doit pas être uniquement motivé par des raisons financières. Les plateformes de financement participatif doivent se responsabiliser et fournir des conseils justes, tant envers les porteurs de projets qu’envers les investisseurs.

Néanmoins, comme tous les investissements, ceux réalisés en crowdfunding sont risqués. Il convient d’apprécier une règle simple à tout investisseur : pour chaque investissement, il y a un risque de perdre tout ou une partie de son investissement. Alors un conseil : investissez dans ce que vous connaissez !

Dans l'Hexagone, le Livret A reste l’investissement préféré des Français et représente un marché de 250 milliards d’euros. Un rendement de 0,75% est jugé peu voire non risqué. Un retour sur investissement de 15% par an est un rendement anormal aujourd’hui. Si on vous propose un rendement de 20% par an pendant 10 ans, méfiez-vous !

Lire également: Lending Club fait passer un test grandeur nature au secteur FinTech, et c’est une excellente nouvelle !

[tabs] [tab title= « A propos »]

François AudubertFrançois Audubert est directeur associé chez Acom Corporate Finance, filiale finance d'entreprise d’Acomaudit, cabinet d’expertise comptable dans le Grand Sud-Ouest. Par ailleurs, il est depuis juillet 2015 directeur d'investissement chez Bulb in Town, plateforme crowd-equity de proximité. Diplomé de la Kedge Business School, François est un expert en analyse financière.

[/tab] [/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This