ActualitéBusinessMarketing & Communication

[Les Napoleons] Quelle place pour le numérique dans l’héritage et la transmission ?

A l’heure où le fossé entre l’ancienne et la nouvelle génération n’a jamais semblé aussi profond, la question de l’héritage et de la transmission revêt une dimension encore plus critique. Car si notre environnement ultra-connecté apparaît à première vue comme un formidable vecteur de transmission entre les sept milliards d’individus qui peuplent cette planète, notre société est pourtant en train de tourner le dos à l’héritage et ses enseignements, avec le lot d’inquiétudes que cela engendre.

Dorénavant, c’est le règne de l’instantanéité, de l’obsolescence programmée, de la nouveauté… sans jamais regarder (ou presque) dans le rétro. Et là où le numérique peut être un formidable outil pour faire le pont entre les générations – ce qu’il est notamment dans l’art pour conserver les joyaux du passé et offrir de nouvelles manières de mettre en valeur les oeuvres, ou pour avoir des nouvelles de ses proches avec une simple connexion Internet – il aggrave également le déficit entre une ancienne génération, qui n’a pas grandi avec Internet et les nouvelles technologies, et une nouvelle génération, emmenée par les Millennials qui donnent du fil à retordre aux marques.

Une évolution des codes de la consommation et des relations humaines

Cette génération 2.0 est habituée à communiquer sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram et Snapchat, écouter de la musique en streaming sur Spotify ou Deezer, regarder des films sur Netflix, prendre un VTC avec Uber, commander un repas avec Deliveroo, ou encore acheter en un clic sur Amazon. Autant de plateformes qui n’existaient pas il y a trente ans et qui ont bouleversé les codes de la consommation et des relations humaines.

La thématique de l’héritage et de la transmission était au coeur des discussions entre les participants au dixième sommet des Napoleons, fin juillet à Arles. Et forcément la question du rôle et de l’impact du numérique dans ce cadre a été évoquée durant ces quatre jours de réflexion dans le sud de la France. Si l’heure est aujourd’hui à l’innovation permanente, cela induit-il pour autant de faire table rase du passé ? Éléments de réponse dans notre reportage réalisé à Arles lors du sommet estival des Napoleons…

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
[Les Napoleons] Quelle place pour le numérique dans l’héritage et la transmission ?
Bientôt une nouvelle ville intelligente en France?
Sonos s’offre Snips, la startup de Rand Hindi, pour 34 millions d’euros
Interstellar Lab, le projet de Barbara Belvisi pour créer des villes autonomes et durables sur Mars
[DECODE Retail] Qui compose l’état-major en charge de la stratégie digitale de Carrefour ?
4,8 milliards de dollars d’investissements dans les startups françaises en 2019
Droit voisin: la presse française porte plainte contre Google
Copy link