/ Brand ContentActualité ClubDistribution

Les tendances retail à suivre de près en 2018

[Contenu réalisé en partenariat avec Adyen]

Fin 2016, AmazonGo faisait les gros titres avec son concept de boutique sans caisse. Depuis lors, nous avons vu de nombreux développements passionnants dans le monde du retail. Et une chose est devenue particulièrement claire en 2017: le bon vieux magasin est bel et bien vivant – mais pas comme l’on pourrait le croire. La technologie continue de révolutionner l’expérience d’achat, quel que soit le canal de vente, et il est fort à parier que les retailers vont continuer de transformer leurs boutiques en véritables showrooms expérientiels.

1/ Le commerce unifié devient la norme

L’efficacité primera pour les consommateurs de demain, que ce soit en ligne, sur mobile ou en magasin. Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire? Que les consommateurs vont vouloir de plus en plus éviter les interminables files d’attente en boutique, qu’ils vont vouloir utiliser beaucoup plus de moyens de paiement et bénéficier de parcours client omnicanal fluides. Dans une récente étude, nous avons constaté que les acheteurs de tout âge achètent plus régulièrement quand ils ont la possibilité d’éviter les files d’attente et de bénéficier d’avantages omnicanal, comme de pouvoir retourner en boutique un produit acheté en ligne.

2/ Le big data va prédire les préférences des consommateurs

Cette année, les retailers vont pouvoir capitaliser sur la data et la connaissance de leurs clients pour augmenter leurs ventes et développer leur activité. L’identification live des clients – quel que soit le canal de vente – va par exemple leur permettre de leur envoyer des notifications push sur leur mobile dès leur entrée dans la boutique, avec des offres personnalisées selon leurs préférences et historique d’achat. Une manne lorsque l’on sait qu’un Français sur deux rêve d’expérience VIP en boutique et que 64% d’entre eux aimeraient justement recevoir des promotions personnalisées directement sur leur téléphone à proximité d’un magasin, selon cette même étude.

Le big data va aussi permettre aux marques de prendre les bonnes décisions business, par exemple en générant des cartes de chaleur à partir des données d’achat en ligne agrégées, permettant de mieux identifier les emplacements à fort potentiel pour ouvrir leur prochaines boutiques.

3/ Le social commerce est en plein boom

En 2017, Domino’s avait fait le buzz en permettant à ses clients de pouvoir commander leurs pizzas via Facebook Messenger. Les consommateurs sont de plus en plus à l’aise avec le fait de dépenser leur argent sur Messenger, WeChat et d’autres réseaux sociaux, et ils font désormais plus qu’acheter des billets de spectacle ou commander leur dîner. Nous le voyons bien sur notre plateforme, puisque nous constatons chez Adyen que la valeur moyenne des achats sur l’application de messagerie chinoise WeChat est en constante augmentation. Le social commerce est entré dans les mœurs des consommateurs, et cette tendance va continuer de croitre en 2018, portée par l’envol de Facebook Messenger comme canal de vente.

4/ La réalité augmentée sera notre lot quotidien

Il y a un an, il semblait peu probable qu’on l’on fasse notre shopping en utilisant la technologie qui se cache derrière Pokemon Go. Mais Mastercard vient de déployer une expérience de réalité augmentée en magasin, qui utilise des lunettes intelligentes ODG (Osterhout Design Group). Le dispositif permet d’afficher une version digitale des produits, leur prix, taille, couleur, mais aussi de proposer d’autres recommandations et de régler directement ses achats sur les lunettes, grâce à une vérification biométrique et confirmation de l’identité via une analyse de l’iris. L’innovation sera présentée au Money 20/20 et fera l’objet d’un pilote à Saks Fifth Avenue à New York en 2018.

Les choses vont très vite. Chaque nouvelle année amène son lot d’innovations, qui font les grands titres. Mais en tant que retailer, ce qu’il faut retenir c’est que tout tourne autour de l’expérience utilisateur. Les nouvelles technologies sont utiles quand elles créent de la valeur pour le client. C’est donc aux marques de choisir, en fonction de leur ADN, les technologies qui sont les mieux adaptées à leurs clients.

Enfin, il est important de se rappeler que quelle que soit la manière dont le client paie, via les réseaux sociaux, via la reconnaissance vocale ou le balayage de son iris, l’infrastructure reste la même : une transaction est une transaction. Le défi est d’être capable de traiter ces paiements de manière rapide et efficace, quelque soit l’innovation et de ne pas décevoir votre client lors de cette étape cruciale.

LIRE aussi:

 

A propos de l'auteur

philippedepassorio-adyen-2017Passionné de digital, animé par un fort esprit entrepreneurial et riche d’une forte expérience à l’international, Philippe de Passorio évolue depuis près de 20 ans dans le monde des nouvelles technologies, et aide les entreprises à se développer en Europe et en Asie.

Country Manager France d’Adyen, licorne européenne spécialisée dans les paiements internationaux et multicanaux, il conduit la croissance de l’entreprise sur le marché français et entend démocratiser le paiement du futur auprès des marchands français.

Titulaire d’une double formation scientifique et commerciale, Philippe a travaillé auparavant dans les secteurs des nouveaux médias et de la réalité augmentée, en tant que Country Manager de Yume en France, Directeur Général de Total Immersion à Hong-Kong et Fondateur de Stampeo, plateforme marketing digitale B2B.

Linkedin

 

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la FrenchWeb, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This