ActualitéAsieComEtudesMediaTech

Live, VR, chatbots…comment les internautes veulent-ils consommer l’information?

Réalité virtuelle, wearables, live: quelles sont les technologies qui vont s'imposer les premières en matière de diffusion d'information? 50% des internautes américains ont une perception plutôt négative des chatbots en tant que source d'information, et ce chiffre monte à 57% pour la réalité virtuelle, selon  les résultats de l'étude «Live Video, Chatbots, Wearables & VR, Investing in the Future of News Technologies» réalisée par Wibbitz, start-up de production vidéo.

Pour les besoins de son rapport, la plateforme américaine spécialisée dans la vidéo courte a interrogé plus de 1 000 adultes américains concernant leurs préférences en matière de technologies de l'information. 

Le live, innovation préférée des internautes

Premier constat de l'étude, même si seuls 16% des répondants déclarent avoir déjà testé le live, c'est la technologie qui semble la plus populaire auprès des internautes américains. Les répondants considèrent en effet que les vidéos live sont un outil à la fois utile (à 66%) et divertissant (à 52%) pour s'informer. 

Ils sont ainsi 38% à se dire prêts à visionner des vidéos live dans le cadre de leur consommation d'information; seuls 14% des répondants ne s'imaginent pas du tout utiliser le live dans ce contexte. A noter que les internautes qui ont une perception positive du live sont également les plus gros consommateurs d'actualité,  60% d'entre eux déclarent ainsi lire au moins 5 articles par jour. 

Chatbots et wearables doivent encore faire leurs preuves

Autre tendance forte dans les médias à l'heure actuelle, les chatbots, ces robots qui permettent de recréer de manière automatisée une conversation via une messagerie instantannée, un service de SMS, ou tout autre outil interactif. Côté internautes, seuls 3% des répondants déclarent avoir testé un service de chatbot, et 30% d'entre eux se déclarent prêts à le faire. Une proportion presque équivalente (28%) se dit en revanche inquiète de ce type d'outils. 

wibbitz-chatbots-2

Les wearables sont perçus pratiquement de la même manière par les internautes américains, avec un faible pourcentage d'early adopters (3%), et à peine un quart de répondants prêts à utiliser une montre ou un bracelet connecté pour s'informer.

Sans surprise, un quart des répondant favorables à l'utilisation de chatbots ou de wearables utilisent les réseaux sociaux pour s'informer. Ils sont également 18% à utiliser les notifications des applications mobiles pour s'informer. Facebook arrive en tête des réseaux sociaux les plus fréquemment utilisés pour s'informer (cité par 60% des répondants), bien devant Twitter (cité par 10% des internautes) et Snapchat (5%). 

Inquiétudes autour de la réalité virtuelle 

Enfin, dernière technologie en vogue en matière d'information, la réalité virtuelle ne semble pas faire l'unanimité auprès du panel de répondants interrogé par Wibbitz. 43% d'entre eux ne se voient en effet pas du tout utilisant des casques de réalité virtuelle pour s'informer. Ce sont les 18-29 ans qui sont le plus attirés par ce type de technologies (39% des fans de réalité virtuelle). 

wibbitz-vr-2

 

**Méthodologie: étude réalisée pendant le mois de juillet 2016, auprès de 1 011 répondants vivant aux Etats-Unis, et âgés de 18 à 65 ans. 

LIRE aussi: 

Plus qu’une mode, les chatbots sont là pour durer

Social Media: les 10 tendances à connaître cet automne

 

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This