AcquisitionActualitéAsieRetail & eCommerce

LVMH rachète le pure player Luxola pour faire grandir Sephora en Asie

Le groupe LVMH a racheté le site de ventes de produits cosmétiques Luxola, rapporte DealStreetAsia. Le montant exact de la transaction n’est pas connu. L’e-commerçant avait notamment bouclé un tour de table de 10 millions de dollars en 2014, auprès de TransCosmos, Global Brain Corporation et Gree Ventures, et de 3 millions de dollars en 2014 auprès de F&H Fund Management et QueensBridge Venture Partners.

Fondé en 2011 par Alexis Horowitz-Burdick, le site commercialise une large gamme de produits de beauté. Initialement lancé à Singapour, il s’est ensuite développé dans l’Asie du Sud Est, mais aussi en Australie et aux Emirats Arabes Unis. La société revendique aujourd’hui plus de 4 000 références de produits disponibles, issues de 250 marques différentes.

Pour rappel, le groupe LVMH est propriétaire de l’enseigne Sephora. Anne-Véronique Bruel, la présidente de Sephora Asie, citée par DealStreetAsia, déclare qu’ «investir dans Luxola est une occasion unique de pénétrer le marché de la beauté en ligne et d’accélérer la croissance de Sephora en Asie du Sud-Est. Nous sommes ravis d’accueillir Luxola dans la famille Sephora».

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
LVMH rachète le pure player Luxola pour faire grandir Sephora en Asie
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
tiktok
Face aux pressions de Pékin, les géants de la Tech s’engagent à respecter la concurrence
Imagerie médicale: le Français Imageens lève 1,2 million d’euros auprès d’Anaxago
Alors que le Royaume-Uni se déconfine, Deliveroo anticipe une décélération de sa croissance
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs
Instagram
Like ou pas like? Instagram cherche à faire baisser la pression sociale