ActualitéArts et CultureLes levées de fondsTech

Mailcloud lève 2,5 millions de dollars, Xavier Niel participe au tour

Mailcloud vient de lever 2,5 millions de dollars (à peu près 1,95 million d’euros) auprès d’Octopus Investments, de plusieurs partners de Bessemer Venture, Seedcamp London ainsi que Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel et Jérémie Berrebi. La start-up avait déjà plusieurs business angels de renom à son capital dont Barry Smith, cofondateur de Skyscanner, Julien Codorniou (Facebook Europe) ou encore Frédéric Cour, associé chez Advent Ventures et Daniel Marhely, fondateur de Deezer.

Fondé en novembre 2013, Mailcloud est un service permettant « aux utilisateurs de se connecter à leur compte e-mail existant, d’organiser leur historique d’e-mails, leurs fichiers et les contenus dans des dossiers triés ». La solution permet également aux équipes d’une entreprise de communiquer en temps réel sur tous types d’appareils. Le service n’est pas encore complètement ouvert, les versions iOS et Android étant annoncées pour novembre.

« J’ai commencé Mailcloud parce que j’étais vraiment frustré après avoir reçu 145 000 courriels en 2011. J’ai passé tellement de temps à organiser ma propre organisation (…). Ce dernier financement nous aidera à faire avancer le développement du service » explique Malcolm Bell, fondateur et PDG de Mailcloud.

Basée à Londres, la start-up a été lancée par une équipe d’ingénieurs issus d’IBM, Vodafone, Cable & Wireless et Hewlett Packard. Elle est incubée chez Microsoft Bizspark Plus.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Mailcloud lève 2,5 millions de dollars, Xavier Niel participe au tour
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés