ActualitéAmérique du nordBusinessTech

Malgré des ventes d’iPhone en baisse, Apple a réalisé «le meilleur trimestre de son histoire»

Officiellement, Apple a encore battu des records lors du quatrième trimestre. Officieusement, les performances du géant américain sont à nuancer. Et pour cause, si Apple a réalisé un chiffre d’affaires de 88,3 milliards de dollars, en hausse de 13% entre octobre et décembre, et engrangé 20 milliards de dollars de bénéfices, qui ont grimpé de 11% sur la période, c’est avant tout grâce au prix (très) élevé de l’iPhone X, le modèle vedette de la marque à la pomme. Et pour cause, il faut débourser au minimum 1 000 dollars dans le monde entier pour s’offrir le dernier terminal d’Apple. «L’iPhone X a dépassé nos anticipations. Il a été le modèle le plus vendu toutes les semaines depuis son lancement en novembre», a déclaré Tim Cook, le patron d’Apple, à l’occasion de la publication des résultats du quatrième trimestre.

Pourtant, les ventes meilleures que prévues de l’iPhone X cachent une réalité plus inquiétante pour Apple : les iPhone se vendent mois bien qu’auparavant. Entre octobre et décembre, la firme américaine, qui a également pu compter sur l’iPhone 8 pour rester performante, a vendu 77,3 millions d’iPhone, tous modèles confondus, soit un léger recul de 1,3%. Cependant, l’iPhone reste de loin le moteur de croissance principal de la marque à la pomme, avec une part de quasiment 70% dans les revenus d’Apple, dans la mesure où son prix moyen de vente ne cesse d’augmenter. Au quatrième trimestre, il a atteint le niveau historique de 796 dollars, contre 694 dollars à la même période en 2016. Cerise sur le gâteau, avec 77,3 millions d’unités vendues entre octobre et décembre, Apple a battu Samsung, qui a écoulé 74,1 millions d’unités sur la période. Toutefois, Samsung est resté le leader mondial sur le marché des smartphones sur l’ensemble de l’année 2017.

Un premier semestre 2018 qui s’annonce plus périlleux 

Si le quatrième trimestre a permis à Apple d’atteindre de nouveaux sommets, la donne devrait être radicalement différente dans les prochains mois. Le dernier trimestre de l’année est en effet fortement dopé par les ventes lors des fêtes de fin d’année. Consciente que la situation va se compliquer, la firme américaine va d’ailleurs réduire de moitié la production de l’iPhone X au premier semestre 2018, selon le quotidien japonais Nikkei. Entre janvier et mars, Apple table sur un chiffre d’affaires compris entre 60 et 62 milliards de dollars, tandis que les analystes s’attendent à ce que le géant américain génère 65,7 milliards de dollars de revenus.

Si les ventes d’iPhone sont amenées à baisser dans les prochains mois, Apple pourra cependant s’appuyer sur d’autres relais de croissance. Au quatrième trimestre, les services de la société, qui regroupent l’App Store, l’iCloud, Apple Music ou encore Apple Pay, ont progressé de 18% pour atteindre 8,4 milliards de dollars. Ils pèsent ainsi pour près de 10% des résultats de la firme dirigée par Tim Cook. Autre indicatif positif pour Apple, les ventes en Chine se sont élevées à 18 milliards de dollars, en hausse de 11%. Par ailleurs, les ventes d’iPad sont augmenté de 6% tandis que celles des Mac ont reculé de 5%. Pour Apple, l’enjeu est désormais de freiner le ralentissement des ventes d’iPhone tout en faisant progresser la part des services (iCloud, Apple Music…) dans son chiffre d’affaires pour en faire des relais de croissance suffisamment solides. Actuellement valorisé autour de 860 millions de dollars, le géant californien tentera en 2018 de devenir la première société à franchir le cap des 1 000 milliards de dollars de valorisation.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

1 thought on “Malgré des ventes d’iPhone en baisse, Apple a réalisé «le meilleur trimestre de son histoire»”

  1. Un titre racoleur… dès qu’il s’agit d’Apple la tentation est évidemment trop grande!
    Les ventes sont comparées à un trimestre qui comptait une semaine de plus l’année précédente… 14 semaines contre 13 cette fois. Dès lors, une fois pris en compte ce facteur, on arrive à une très nette augmentation des ventes. C’est d’autant plus relarquable dans un marché des smartphones qui, globalement, s’est contracté de plus de 9% sur la même période, il s’agit là d’une performance historique, toutes sociétés confondues (record chiffres d’affaires et bénéfices en un trimestre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This