ActualitéBusiness

[Mamba Nation] La société Mimesis Republic placée en liquidation judiciaire

La société Mimesis Republic, co-fondée par Nicolas Gaume et Sébastien Lombardo, a été placée en liquidation judiciaire le 8 novembre dernier.

Créée en 2008, Mimesis Republic édite notamment depuis 2011 la plateforme de jeu en 3D, Mamba Nation. Le titre revendiquait l’an dernier près de 380 000 utilisateurs en France dans la tranche 13-25 ans. En accès gratuit via Facebook, Mamba Nation permet de créer des petits avatars, et de faire évoluer l’univers, dans lequel on peut notamment tchater. Le jeu intègre une interface 3D, et des vidéos, grâce à un partenariat avec Dailymotion.

Depuis sa création, Mimesis Republic avait levé près de 12M € auprès de fonds d’investissement emblématiques, dont Artemis (Pinault), le cofondateur d’Alten, Laurent Schwartz, Kima Ventures (Xavier Niel) et Jaïna Capital ( Marc Simoncini). Après sa dernière levée de fonds en avril 2011, les co-fondateurs et salariés détenaient encore 51 % du capital.

Le business modèle de la start-up, qui visait une expansion à l’internationale, s’appuyait essentiellement sur la vente de biens virtuels.

Le community manager de Mamba Nation adressait hier un message à l’ensemble de la communauté de joueurs :

C’est aujourd’hui, légèrement moins joyeux qu’à l’accoutumée, que j’écris ce message.

Faute de financement, la société Mimesis Republic, qui a conçu, créé et animé l’univers Mamba Nation, ne va bientôt plus pouvoir assurer son exploitation.

Nous sommes actuellement entièrement mobilisés pour maintenir en ligne, quoi qu’il arrive, MN Battle et MN Playground, pour votre plus grand plaisir. Nous recherchons toutes les solutions pour pouvoir garantir l’accès aux différents services Mamba Nation, après la disparition de Mimesis.

Actuel président du SNJV (Syndicat National du Jeu vidéo), Nicolas Gaume s’était notamment fait connaître avec le studio d’entertainment Kalisto, fondé en 1990.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

3 commentaires

  1. Comment peut on lever 12 M € et deposer le bilan en à peine 2 ans avec un petit studio.
    Ca ressemble à une astuce de financement d’une PME pour diminuer son IR

  2. 380 000 utilisateurs (ou les 600K d’inscrits annoncés) avec un modèle freemium qui exige probablement plusieurs millions d’utilisateurs pour être profitable, on est loin du compte… Le concept aurait pu trouvé son public mais un très mauvais choix techno – un plugin propriétaire pour diffuser un contenu casual au plus grand nombre était de tout évidence un pari plus que risqué.

  3. 12 M€ , ca se flambe pas comme ça pour un petit webgame… y a anguille sous roche.
    et personne pour enqueter

[Mamba Nation] La société Mimesis Republic placée en liquidation judiciaire
Comment Starburst Accelerator veut faire décoller les pépites du secteur aéronautique et spatial
Temasek et Trustbridge songent à mettre la main sur les activités de WeWork en Chine
[Made in Océan Indien] Qui est Talenteum, la startup mauricienne à impact social?
Les offres d’emploi de la semaine
WorkBoard lève 30 millions de dollars pour sa plateforme de gestion de projets en entreprise
[Made in Bretagne] Zoom sur l’écosystème digital breton en 2020
Share via
Copy link