BusinessData Room

Marc Simoncini devient PDG de Sensee.com et investit 7,5 millions d’euros pour en faire le leader de la vente d’optique en ligne

C’est le plus important investissement réalisé par Jaïna Capital avec 7,5 millions d’euros mais surtout l’arrivée aux manettes de Marc Simoncini, qui occupera la fonction de PDG de SENSEE, avec pour ambition de créer le 1er groupe français de vente d’optique en ligne.

Pour l’accompagner dans ce développement, Marc Simoncini s’est entouré d’une équipe de professionnels de l’optique, avec Alain Colin, ex directeur général de GrandVision International Supply (Grand Optical, Générale d’Optique, Solaris etc.) au poste de directeur général, et Marina Lovka, opticienne diplômée, directrice marketing du verrier Shamir qui sera la directrice optique.

Pour être immédiatement un acteur clef du secteur, Sensee s’appui sur Lentillesmoinscheres.com, fondée par Orianne GARCIA, Alexandre Roos et Christophe Schaming. La société commercialise ses produits dans 10 pays européens, avec une base de clients significative.

SENSEE a pour ambitions de diviser par deux la facture d’optique des Français, à produits identiques, et avec une forte exigence en termes de services et de santé et source d’économies pour les organismes de protection sociale au premier rang desquels les organismes complémentaires.

Sensee proposera cinq fois plus de choix en moyenne que dans un magasin traditionnel. La baisse des prix se fera sans remise en cause de la qualité et de la traçabilité des produits. Sensee lancera d’ici l’été son site de vente de lunettes de vue et de lunettes solaires tout d’abord sur le marché Français.

Tags

Richard Menneveux

CEO @AdsVark Media Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

6 thoughts on “Marc Simoncini devient PDG de Sensee.com et investit 7,5 millions d’euros pour en faire le leader de la vente d’optique en ligne”

  1. compte tenue du prix et des remboursements de la S.S et complémentaire j’espère que vous allez devenir un champion de la vente par internet : bonne chance et salutations .

  2. Bonjour,

    Après vous avoir entendu à la radio ce matin M Simoncini, je me questionne…Bonne idée que de vouloir attaquer le marché de l’optique de cette manière, je suis d’accord avec lui mais….pourquoi faire comme les autres concernant le rôle alloué aux complémentaires santé, notamment les mutuelles (à ne pas mettre dans le même sac que les bancassureurs) ?
    M Simoncini annonce que les adhérents payent des cotisations chaque année (400 €), pour des remboursements optique de 300 € mais que, du fait de la nouvelle législation, ce remboursement n’est perçu que tous les 2 ans…Vous sous entendez que ce montant n’est pas « utilisé ». C’est un beau raccourci « marketing »en laissant penser que l’adhérent paye une mutuelle essentiellement pour se voir rembourser ses lunettes..! Ce n’est pas réaliste et plutôt cavalier (conquérant du marché, prêt à tout pour capter l’audience ?!) Une complémentaire santé rembourse TOUS les risques santé (dentaire, auditif, hospitalier, pharmacie, médecine de ville, dépassements honoraires et même ce que personne ne veut rembourser : ostéopathie…). La cotisation de l’adhérent, c’est +80% de prestations remboursées… la cotisation est par conséquent largement « optimisée »!
    Je travaille dans une mutuelle de proximité ou, comme vous, nous militons pour le prix le plus juste accessibles à tous.
    Car avant tout, c’est un besoin santé auquel nous devons tous répondre. C’est aussi simple que cela, au départ…
    Et si vous faisiez le pari de nous parler, à nous, les mutuelles, de mettre en place des conventions réalistes et justes, nous pourrions alors redonner à notre rôle de complémentaire santé son sens premier…celui de proposer des garanties responsables au prix le plus juste surtout au niveau de ses cotisations (qui ne sont faites, comme vous l’avez souligné, que pour rembourser des prestations santé normalement!)
    M Sinoncini s’est clairement positionné : il viendra pallier l’absence d’équipement pour que les adhérents – devenus clients – puissent continuer de consommer de l’optique. Très marketing je vous dis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This