A la uneHealthcareRetail & eCommerce

Marc Simoncini: «Je me donne dix ans pour disrupter le marché de l’optique»

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Diviser les prix par quatre dans le secteur de l’optique : c’est le nouvel objectif que s’est fixé Marc Simoncini. Le fondateur de Meetic et de Jaïna Capital vient de lancer Sensee, sa propre marque de lunettes qui propose des modèles fabriqués en France, dans le Jura, et vendus à un prix unique de 49 euros la monture, et 69 euros si l’on y ajoute deux verres Zeiss.

Réduire les intermédiaires

Pour arriver à de tels prix, forcément, il a fallu couper dans les dépenses et limiter au maximum les intermédiaires. «Nous fabriquons de l’usine, jusqu’à notre propre magasin : nous n’avons pas de grossiste, personnes pour prendre des marges et des marges…» Assurant gagner environ une vingtaine d’euros sur chaque monture, l’entrepreneur entend donc jouer sur les volumes pour atteindre l’équilibre.

Aussi, Sensee contiendra ses dépenses marketing et publicitaires. Car Marc Simoncini l’assure, chez les chaînes de distribution d’optique, «les frais de publicité représentent déjà 60 euros sur le prix d’une paire de lunettes que vous achetez».

Enfin, si Sensee ouvrira quelques boutiques en France, l’objectif n’est pas de construire un réseau de plusieurs centaines de points de vente. La marque parie avant tout sur son site Internet qui propose la livraison gratuite à domicile et un retour gratuit sous 30 jours.

Une première tentative en 2011

Ce n’est pas la première fois que Marc Simoncini s’intéresse au secteur de l’optique. Il s’était déjà lancé dans l’aventure en 2011 en imaginant Sensee comme un distributeur qui casse les prix. Mais l’aventure tourne court et le projet est suspendu l’année suivante. L’entrepreneur repense alors le modèle économique et s’oriente cette fois-ci sur la création d’une véritable marque de monture.

Avant de se lancer, il attendait une dernier facteur pour réussir son pari : un cadre légal stable. «Nous en sommes à la quatrième loi qui essaie de réguler le marché de l’optique sur Internet. Maintenant, nous pensons que le cadre juridique est suffisamment stable». Plus de détails avec Marc Simoncini, fondateur de Sensee.

Fondateur : Marc Simoncini

Siège social : Paris

Création : 2011

  • premier lancement en 2011 (activité : distributeur)
  • second lancement en 2015 (activité : marque de monture)

 

Marché : optique

3 commentaires

  1. L’arrêt de l’activité de distributeur était plutôt en 2014 et non en 2012 ?

  2. Et sinon les VRAIS opticiens ont-ils le droit de réponse suite à ce genre d’interview ?

  3. Et sinon la lecture des interview automatique ça pose de problème à personne ?

Bouton retour en haut de la page
Marc Simoncini: «Je me donne dix ans pour disrupter le marché de l’optique»
[Série B] BNPL : Hokodo lève 37 millions d’euros pour sa solution B2B
[Seed] la marketplace des artisans d’art, Meillart, accueille Thibaud Elzière à son capital
[Série A] Onepilot lève 15 millions d’euros pour déployer sa solution de support client
[Build Up] SimForhealth rejoint le groupe SFP Expansion pour virtualiser leurs formations à destination des professionnels de santé
[Seed] Acquisition client : Sqwad lève 3 millions d’euros pour soutenir les DNVB
Comment la licorne Dental Monitoring veut dominer son marché

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media