AcquisitionActualitéServices

Match Group s’offre PlentyOfFish pour 575 millions de dollars

Nouveau flirt dans le secteur de la rencontre en ligne. Match Group, l’un des plus importants acteurs du secteur, vient de racheter le site PlentyOfFish, un site généraliste, pour 575 millions de dollars (environ 522,8 millions d’euros). La transaction devrait être bouclée d’ici au quatrième trimestre.

Fondé en 2003 à Vancouver par Markus Frind, «POF» revendique aujourd’hui plus de 90 millions d’utilisateurs enregistrés dans le monde, et 55 000 nouveaux inscrits chaque jour. Alors que de nouveaux concurrents sont nés ces dernières années, principalement sur mobile, PlentyOfFish affirme que sa plateforme est elle aussi majoritairement utilisée sur mobile. «Alors que le nombre de personnes utilisant des applications de rencontre ne cesse de croitre, et à une fréquence supérieure que par le passé, l’ajout de PlentyOfFish nous apporte de nouveaux membres pour nos produits, et renforce notre portfolio», a déclaré Sam Yagan, le PDG de Match Group.

Filiale du groupe IAC, Match Group est l’un des principaux acteurs du secteur de la rencontre en ligne avec une cinquantaine de marques qui couvre les différents segments du marché et une quarantaine de langues. En plus de son site Match.com, il est par exemple également propriétaire d’OkCupid (site basé sur des quizz), de l’application Tinder, populaire auprès des jeunes, ou encore d’OurTime, destiné aux plus de 50 ans. En 2011, Match Group avait racheté le leader français, Meetic.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Match Group s’offre PlentyOfFish pour 575 millions de dollars
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages
Xavier Niel lance une OPA simplifiée sur les actions d’Iliad, retirant le groupe de la Bourse