AsieBusinessStartupTech

Mobileye, IBM, Airobotics…: le Top 5 des vidéos de la semaine

FrenchWeb a sélectionné 5 vidéos qui ont marqué la semaine.

 

[tabs]
[tab title= »Lior Sethon, directeur général des ventes, marketing et business developpement chez Mobileye »]

Dans la voiture autonome de Mobileye, la start-up rachetée plus de 15 milliards de dollars

Avec 150 jours par an dédiés aux fêtes juives, l'État d'Israël est féru de grandes célébrations. Le 13 mars 2017, aurait pu s'inscrire au calendrier des fiertés nationales. Ce jour-là, Intel annoncait mettre la main sur Mobileye, la start-up propriétaire de technologies de reconnaissance de terrain pour la conduite, pour 15 milliards de dollars.

En Une de tous les journaux à Tel-Aviv et à Jérusalem où elle est basée, la pépite, attendue comme un acteur majeur en matière de voiture autonome, est vue par la Tech israélienne et ses 6 000 start-up comme un héros national. Après son IPO record en 2014 au Nasdaq où elle levait déjà 890 millions de dollars, le rachat est historique : «Mobileye est le deal le plus important depuis la création de l'État d'Israël en 1948», rappelle l'écosystème pour lequel le dernier modèle fut Waze racheté par Google en 2013 pour 1,1 milliard de dollars.

Lire l'article original

[/tab]
[/tabs]

[tabs]
[tab title= »Michal Rosen-Zvi, en charge des équipes santé chez IBM Research »]

A Haïfa, IBM invente la santé de demain

Lorsqu'IBM annonce avoir réussi à diagnostiquer une forme rare de leucémie et la guérir grâce à son robot Watson, comme ce fut le cas au Japon en 2016, cette réussite, c'est d'abord celle de son Research Center de Haïfa.

Niché dans les hauteurs de cette ville portuaire du nord d'Israël depuis 1972, à l'abri des regards, le centre est aujourd'hui le plus important du groupe informatique, parmi douze dans le monde, après celui basé aux États-Unis à Austin. Aussi, dans ses couloirs de bureaux hybrides, entre la Tech et le blanc des laboratoires, IBM contrôle scrupuleusement ce qui sort de son building, jusqu'à passer sous silence le nombre d'employés et scientifiques qui travaillent sur ses solutions de la santé du futur.

Lire l'article original

[/tab]
[/tabs]

[tabs]
[tab title= »Efrat Fenigson, VP Marketing chez Airobotics »]

Les drones sans pilote d’Airobotics sont prêts à conquérir les villes

A Petah Tikva, une zone industrielle aux allures chaotiques de la banlieue de Tel-Aviv, se prépare une partie de la révolution de la ville intelligente. Parmi ses acteurs, Airobotics, un fabricant de drones autonomes, capables, à terme, de se déplacer seuls dans une ville quadrillée par l'intelligence artificielle pour transporter des organes dans l'e-santé, des produits dans l'e-commerce, du BTP, intervenir sur des accidents ou incendies, faire du routing d'informations… «Cela va prendre au moins 10 ans», affirme, sûre d'elle, Efrat Fenigson, la VP Marketing de cette start-up israélienne créée en 2013 et qui a déjà levé plus de 27 millions de dollars.

Parmi ses produits phares dans la catégorie des «Beyond Visual Line of Sight (BVLOS)», le drone Opitmus, décollant depuis une station d'envol et d'atterissage, sorte de cube orange d'un volume équivalent à deux cabines téléphoniques, relié à un logiciel d'analyse des données. Autonome pendant 30 minutes et disposant de son propre parachute, il peut aussi emporter un objet d'un kilo. Pour l'instant, les premiers clients d'Airobotics se trouve dans les zones minières en Australie, mais l'ambition est bien d'envahir les centres urbains densément peuplés.

Lire l'article original

[/tab]
[/tabs]

[tabs]
[tab title= »Ziva Eger, Chief Executive de la division «Invest in Israel» au sein du ministère de l’Économie israélien »]

Comment Israël entretient son image de «Start-up Nation»

Israël est presque devenu un pèlerinage pour les élus et chefs d'entreprise français. Une fois par mandat, la visite de l'écosystème Tech israélien est un passage obligé pour aller s'inspirer du modèle de la «Start-up Nation», décrite dans le livre de Dan Senor et Saul Singer. Car dans ce pays aux 8,5 millions d'habitants, coupé du reste du monde occidental, 60% du PIB israélien repose sur les échanges internationaux. De quoi implanter la culture du «think global» de l'école, jusqu'au ministère de l'Économie qui investit pas moins de 2,2 milliards de dollars (hors salaires et subventions) pour sa seule division «Invest in Israel», dirigée par Ziva Eger, en charge des investissements étrangers au sein du ministère. 

Lire l'article original

[/tab]
[/tabs]

[tabs]
[tab title= »Anne-Marie Gaultier, présidente et partenaire de Datakalab, et Xavier Mouradian, directeur général de CultureSecrets »]

Le Débrief de la semaine

Cette semaine dans le Débrief de la semaine, FrenchWeb a reçu Anne-Marie Gaultier, présidente et partenaire de Datakalab, le laboratoire de conseil en neuromarketing. Elle est venue parler de la data émotionnelle et de l'expérimentation menée pendant le débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. A ses côtés, Xavier Mouradian, directeur général de CultureSecrets. Il est revenu sur la manière dont est utilisée la data au sein de la start-up.

Parmi les sujets évoqués :

 

Lire l'article original

[/tab]
[/tabs]

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This