ActualitéManagement

[Mouvement] De Disneyland à Adobe, Alexandre Azzopardi cultive sa passion pour le digital

Sponsor-Urban-Linker

Passionné de jazz et de sport automobile, Alexandre Azzopardi vient d’être nommé directeur commercial media et social chez Adobe pour l’Europe du Sud, après avoir multiplié les expériences dans le digital aussi bien chez l’annonceur qu’en agence ou en régie. Portrait. 

« J’ai découvert internet à la faculté de Jussieu dans le cadre de mon deug de droit-économie. Curieux, je m’étais inscrit à un cours consacré aux hyperliens » se souvient Alexandre Azzopardi, 38 ans et désormais directeur commercial media et social chez Adobe pour l’Europe du Sud. En 1995, quand Alexandre réalise que son camarade situé trois rangs plus loin que lui a bien reçu le mail qu’il venait de lui envoyer, c’est le déclic. « J’ai tout de suite compris que je souhaitais travailler dans le web. » Seul bémol, à l’époque aucune formation dédiée au web n’existe.

Coup de chance, lors de son stage de fin d’études Alexandre est pris sous l’aile de la directrice de la communication de Disneyland qui saisit rapidement l’enjeu d’internet. « Elle m’a fait confiance et elle a vraiment beaucoup comptée pour le début de ma carrière » souligne notre féru de jazz. Alexandre s’attache alors à développer divers partenariats médias avec une batterie de portails web dont Wanadoo, Lycos, MSN, Spray et Yahoo!

Egalement fan de sport automobile, Alexandre poursuit son parcours professionnel en rejoignant Club Internet au tout début des années 2000. Ensuite, tout s’enchaîne. Alexandre intègre les équipes de Virgin, en tant que directeur marketing des activités numériques, avant de rejoindre Nextedia en 2005 où il a successivement occupé les postes de directeur business développement puis directeur général adjoint. En 2010, il intègre la direction commerciale d’Orange Advertising en tant que directeur commercial adjoint.

« Après l’aventure Orange, j’avais envie d’une expérience start-up »

« Après l’aventure Orange, j’avais envie d’une expérience start-up » reconnaît Alexandre. En 2012, il rejoint alors l’adnetwork américain Glam Media, comme country manager France. Alexandre n’occupe ce poste qu’un an et demi mais pour mener une mission bien précise… « J’étais notamment chargé de piloter une joint venture avec un acteur français de premier plan afin d’installer la marque dans l’Hexagone ». Alexandre précise que l’annonce devrait avoir lieu dans les semaines à venir sans, toutefois, livrer plus de détails sur l’identité de cet acteur.

Depuis avril dernier, Alexandre a donc rejoint les équipes d’Adobe avec lesquelles il était en discussions depuis plusieurs mois. En charge du développement des revenus des solutions Adobe Social et Adobe Media Optimizer, il pilote une équipe parisienne de 10 personnes à laquelle s’ajoute 1 à 2 collaborateurs respectivement basés en Espagne, en Italie, au Portugal et en Suisse. La première offre a déjà séduit une cinquantaine de clients dont Ubisoft et Eurosport tandis que la seconde, plus mature, compte une série d’acteurs grand compte dont Pixmania, Zalando, Sarenza ou encore les Galeries Lafayette. Une mission qu’Alexandre prend très à coeur : « 30 ans après sa création autour des logiciels, Adobe opère aujourd’hui un switch très intéressant sur le digital »

  • Ses centres d’intérêt : Le Jazz. Alexandre s’est d’ailleurs mis à la trompette il y a 8 ans. Mais aussi le sport automobile. Une passion qui se cultive en famille avec son père et son oncle, grand adepte du Dakar.
  • Son titre de musique du moment : Red Clay de Freddie Hubbard.
  • Et côté cinéma : « L’exercice de l’Etat » de Pierre Schoeller, surtout parce que le film est assez proche de la réalité politique.
  • Un autre métier ? « Oui concierge d’hôtel ! » avoue Alexandre. « Quand j’étais adolescent , j’ai tours été fasciné par ce métier et j’ai toujours aimé discuter avec ces gens »

Sponsor-Urban-Linker

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This