ActualitéArts et Culture

Musique online: le site Beezik ferme volontairement ses portes

Le site de téléchargement de musique gratuite Beezik, lancé en juin 2009, ferme ses portes. Ce dernier, difficilement exportable à l’international pour des raisons liées aux exigences des maisons de disques françaises, ne correspond plus à la stratégie du groupe eBuzzing, présent à ce jour dans plus de 6 pays.

beezic
Les équipes de la régie BeeAd, qui édite le site, souhaitent à présent se concentrer sur leur coeur de métier, soit la diffusion de vidéos publicitaires sur le web.

Pour rappel, Ebuzzing avait annoncé en mars 2012 sa fusion avec la régie publicitaire vidéo BeeAd.

Interview de Jean Canzoneri, président, et Thomas Pasquet, directeur général de BeeAd:

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

4 commentaires

  1. Attention, il s’agit de Beezik et non de BeeziC ;-)

    Cette nouvelle n’est pas vraiment étonnante même si elle peut surprendre : le téléchargement gratuit n’était qu’un support au développement de la vidéo publicitaire.

    Les dernières évolutions du format sur Beezik, rendues indispensables par le coût de la musique vs le prix de vente d’une vue, ont dû porter un coup au modèle.

    Une décision sage pour le groupe eBuzzing mais une mauvaise nouvelle pour les internautes français.

    A part ZeroThune.com (et encore…), plus personne ne propose de téléchargement gratuit en France.

  2. cela prouve bien que les majors veulent le beurre, l’argent du beurre, la crémière et tout le fond de commerce qui va avec ! ils ne veulent pas changer leurs stratégie qui date de l’après guerre, il ne veulent pas évoluer car les actionnaires veulent du fric, tout de suite, et la plus belle part ! De toute façon ils disparaîtront !

Bouton retour en haut de la page
Musique online: le site Beezik ferme volontairement ses portes
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer