A la uneBusinessFrenchWeb BusinessInvestissementsLes émissionsLes levées de fondsStartup

MyNotary.fr, la plateforme collaborative destinée aux achats immobiliers

La digitalisation de la profession notariale est en marche. MyNotary.fr, start-up créée par Sacha Boyer, Fabrice Luzu et deux développeurs en 2015, souhaite y contribuer.

2 000  professionnels sont inscrits sur la plateforme

L’entreprise a créé une plateforme permettant aux professionnels (notaires, agents immobiliers etc) et aux particuliers de partager en un seul clic les documents nécessaires dans la constitution d’un dossier d’achat d’un bien immobilier. Cela permet à tous les partis d’être acteur dans la mise en place de ce dossier. L’outil génère ensuite un contrat qui peut être facilement modifié. «Les clients, qui sont aujourd’hui des consom’acteurs, qui sont dans l’instantanéité, qui veulent des réponses à tout, tout de suite, n’ont aucun moyen de suivre leur dossier […] ce qui créé une réelle frustration», détaille Sacha Boyer, co-fondateur de MyNotary.fr. C’est pourquoi la start-up mise sur le côté collaboratif. Aujourd’hui, 2000 professionnels sont inscrits sur la plateforme dont 750 notaires.

MyNotary.fr ouvre une partie de son capital aux notaires

MyNotary.fr a réalisé une première levée de fonds début septembre, d’un montant d’un million d’euros auprès de CNP Assurances. L’entreprise ouvre également son capital aux notaires à hauteur de 200 000 euros. Cet investissement va permettre à MyNotary.fr de se développer et de travailler sur la digitalisation de nouveaux contrats (mandats de vente et d’offre d’achat par exemple).

Les données clés :

  • Fondateurs : Sacha Boyer et Fabrice Luzu
  • Création : automne 2016
  • Levée de fonds : 1 million d’euros en septembre 2017

 

Bouton retour en haut de la page
MyNotary.fr, la plateforme collaborative destinée aux achats immobiliers
[Série D] Exotec lève 335 millions de dollars pour devenir la première licorne industrielle française
Benoît Raphaël (Flint): sa recette du succès dans un sauvetage in extremis de sa startup
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Pourquoi Eric Boustouller, ancien président de Microsoft Europe de l’Ouest, rejoint C4 Ventures
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies