ActualitéBusinessEuropeTransport

Navya s’introduit en Bourse et lève un peu moins qu’espéré

Paris, 24 juil 2018 (AFP)

La startup française Navya, pionnière des véhicules autonomes, a annoncé avoir levé environ 37,6 millions d’euros lors de son entrée en Bourse sur Euronext Paris, moins qu’espéré.

Le prix d’émission a été fixé à 7 euros par action, selon un communiqué de la société diffusé lundi, un prix plus bas que la fourchette (entre 9 et 12 euros par action) initialement prévue par la société, qui avait dit le 12 juillet avoir pour objectif de lever 51,3 millions d’euros lors de cette opération.

190 millions d’euros de capitalisation boursière

«L’offre révisée a été accueillie favorablement par les actionnaires français et les investisseurs institutionnels étrangers», a affirmé le fabricant de voitures autonomes. Les premiers échanges sur les actions Navya débuteront mardi à la Bourse de Paris sur le marché Euronext, « sous la forme de promesses d’actions». « Cette opération nous permet de conserver notre leadership technologique, de développer notre organisation et d’investir dans des marchés connexes», a affirmé Christophe Sapet, le président du directoire de Navya cité dans le communiqué.

L’introduction en Bourse permettra de « développer nos solides bases actuelles pour devenir un leader mondial des véhicules autonomes », a ajouté M. Sapet. La capitalisation boursière de la société atteint 190 millions d’euros sur la base du prix d’introduction en Bourse. Considérée comme une pépite française des nouvelles technologies, l’entreprise basée à Villeurbanne, près de Lyon, a été la première au monde en 2015 à commercialiser des navettes autonomes, des véhicules électriques limités réglementairement à une circulation dans des zones privées, comme des campus universitaires, des aéroports ou de grandes entreprises. Navya revendique déjà 67 navettes vendues dans 16 pays à la fin du premier trimestre 2018.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Navya s’introduit en Bourse et lève un peu moins qu’espéré
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Marketing, développement, fonctions commerciales…: quels sont les salaires dans le digital?
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?