ActualitéBusinessDivertissement

Netflix resserre la vis sur le partage de mots de passe, alors que sa croissance s’essouffle

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le géant américain du streaming Netflix a annoncé mercredi qu’il allait mener des tests au Chili, au Costa Rica et au Pérou pour faire payer à ses clients le partage de leurs mots de passe en dehors de leurs foyers. Les abonnés devront s’acquitter d’une somme en plus de leur abonnement mensuel (environ 3 dollars au Chili, 2,99 dollars au Costa Rica et environ 2,12 dollars au Pérou) pour pouvoir ajouter jusqu’à deux comptes supplémentaires à leur profil.

« Nous avons toujours rendu facile aux gens qui vivent ensemble le partage de leurs comptes Netflix avec des fonctionnalités comme les profils séparés et les streams simultanés pour nos abonnements Standard et Premium », a indiqué dans un communiqué Chengyi Long, directrice de l’innovation produits chez Netflix. « Si ces fonctionnalités sont extrêmement populaires, elles ont également créé une forme de confusion pour savoir quand et comment Netflix pouvait être partagé », a-t-elle ajouté. « Par conséquent, les comptes sont partagés entre différents foyers, ce qui affecte notre capacité à investir dans des séries et des films de qualité pour nos membres. »

De plus en plus nettement concurrencée par Disney +

En plus du partage payant du mot de passe, le groupe californien va proposer dans les trois pays tests un service permettant de transférer un profil vers un nouveau compte afin d’encourager les bénéficiaires du partage du mot de passe à créer leur propre abonnement. L’an dernier, Netflix avait testé un moyen de limiter le partage des mots de passe en envoyant à certains clients un message d’avertissement pour vérifier que l’utilisateur habitait bien au même endroit que le propriétaire du compte.

Après avoir longtemps fait preuve d’indulgence sur le sujet, Netflix semble prêt à resserrer la vis au moment où sa croissance s’essouffle. L’entreprise américaine n’a gagné que 8,2 millions de comptes payants de septembre à décembre derniers pour finir l’année à 221 millions et est de plus en plus nettement concurrencée par Disney +. Netflix a augmenté en janvier le prix de ses abonnements aux États-Unis et au Canada, puis a fait de même en mars au Royaume-Uni et en Irlande. Les tarifs proposés par Netflix sont généralement plus élevés que ceux de ses rivaux, mais contrairement à la plupart d’entre eux, la plateforme ne diffuse aucune publicité.

Bouton retour en haut de la page
Netflix resserre la vis sur le partage de mots de passe, alors que sa croissance s’essouffle
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media