ActualitéBusiness

[News] Ce qu’il faut savoir ce matin

Mobiles : abus du terme « illimité », LinkedIn s’offre Rapportive, les ventes de PC en baisse en Europe, eDjing séduit la planète, les photos ineffacables sur Facebook, la modération de sites web.

Faux illimité mobile, le retour

« Depuis que Free a bouleversé le marché, le mois dernier, onze nouvelles offres sont proposées par la concurrence. Seul hic, selon L’UFC-Que choisir : les formules « illimitées ne le sont guère, et les clauses abusives parsèment les contrats. » note Le Parisien et plusieurs autres quotidiens.


LinkedIn rachète Rapportive

Après Connected, LinkedIn vient d’acheter Rapportive, une extension pour Gmail sur votre navigateur, qui ajoute des informations contextuelles sur vos contacts. Le prix d’achat de cette startup n’a pas été communiqué mais il est de l’ordre de quelques millions de dollars.


Les ventes de PC encore à la baisse

Selon les chiffres communiqués par Gartner « le marché européen du PC a plongé de 16 % au quatrième trimestre 2011, par rapport à la même période de l’année précédente. Quelque 16,3 millions d’unités se sont vendues sur la période. Cela fait désormais quatre trimestres que le marché des PC est à la baisse au niveau européen… La situation est quasiment la même sur le marché français, où les ventes sont en repli de 11,8 %, à 2,8 millions d’unités. »


eDjing rocks !

La start-up française eDjing, qui « a lancé le 16 janvier dernier une nouvelle application de mixage totalement gratuite avec des fonctionnalités innovantes et inédites, disponible sur iPhone, iPod et iPad » signale que, sur iTunes, « son application est aujourd’hui numéro 1 en France et classée 19ème aux Etats-Unis ainsi que dans le Top de 95 pays ».


Photos sur Facebook, un air d’éternité…

Un utilisateur de Facebook qui a effacé des photos de son compte en mai 2008, sur Facebook, les voit toujours en ligne en 2012 note le Wall Street Journal. Facebook répond qu’elles sont normalement effacées en 45 jours mais que cela ne fonctionne pas toujours.


La modération de sites web

« Face à la multiplication des canaux d’expression, de plus en plus de sites Web délèguent la modération de leurs pages à des sociétés spécialisées.« Twitter, Facebook, Wikipédia, eBay, YouTube… Tous ces sites font appel aux contributions des internautes. Il y a un besoin de modération de plus en plus fort », explique Sylvain Lamblot, responsable France de Besedo, une société suédoise qui réalise 12 millions d’euros de chiffre d’affaires et vient de s’implanter en France. » et donc « Signe de ce nouvel engouement : plusieurs levées de fonds sont prévues cette année dans le secteur. Et le marché, qui ne pèse pour l’instant que quelques millions d’euros en France, devrait connaître une croissance à deux chiffres sur les cinq prochaines années. »

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[News] Ce qu’il faut savoir ce matin
Bourse: comment choisir son broker pour investir depuis son smartphone
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler