ActualitéMedia

NewZitiv, le pari audacieux d’un site de bonnes nouvelles

A quel journaliste n’a-t-on jamais proposé de monter un média entièrement consacré aux bonnes nouvelles? Partant du fait que les mauvaises nouvelles minent le moral des lecteurs, de nombreuses initiatives se sont succédées pour lancer des journaux plus optimistes. Toutefois, si certaines ont abouti, aucune n’a su se maintenir. La dimension visuelle du monde des bisounours, tant exploitée par les publicitaires, altérant la crédibilité des informations n’y est sans doute pas pour rien….

Qu’à cela ne tienne. NewZitiv.com souhaite relancer cette mode et lui donner une seconde vie sur la toile. Lancé en version bêta en mars dernier, 5 000 articles ont déjà été publiés en trois langues. Et, depuis ses débuts NewZitiv a attiré près de 100 000 visiteurs. Fort de ces chiffres, Alexandre Stopnicki et Laura Trompette co-fondateurs du site viennent d’officialiser le lancement de NewZitiv.

Au menu donc, des interviews « exclusives » comme celle de Lara Fabian (Miss Télétubbies), des petits conseils pour garder le moral, un classement des sites web les plus « Newzitiv », ou encore le sourire et la citation positive du jour. Sans oublier, bien sûr, une plateforme aux couleurs acidulées…En somme, la formule « magique » pour garder le sourire!

Malgré cette dimension quelque peu lisse, les sites de bonnes nouvelles semblent tout de même trouver leur public. En effet, de nombreuses plateformes similaires se côtoient sur la toile. Parmi elles, bonnes-nouvelles.eu ou encore le très populaire site GoodNews Network outre-Atlantique.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “NewZitiv, le pari audacieux d’un site de bonnes nouvelles”

  1. c’est plutôt sympa comme concept, par contre si ils pouvaient éviter de mettre « bonne nouvelle » à chaque phrase ca ferait moins jeux-concours pour un voyage.

  2. Un peu de bonnes nouvelles de temps en temps c’est plutôt bien non ? :)
    Après ça manque peut être un peu de news on dirait. Dans le même genre, je trouve que Good News s’en sort mieux en parlant aussi des nouvelles moins bonnes mais en orientant l’article vers ce qu’on peut en tirer de positif. Ce qui met finalement le dépassement de soi en valeur au delà de la « mauvaise nouvelle » apparente au départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This