Retail & eCommerceTech

Avec Buyster, les opérateurs téléphoniques veulent révolutionner le paiement en ligne

La plateforme Buyster, solution de paiement en ligne fixe et mobile, devrait être opérationnelle dès le 13 septembre prochain. Annoncé il y a plusieurs mois, Buyster est le fruit d’une association entre les principaux opérateurs téléphoniques français et Atos, leader des paiements électroniques en Europe.

Le service permet d’associer sa carte bancaire à son numéro de mobile. A partir de ce moment, il devient donc possible de payer depuis l’internet fixe et mobile sans jamais communiquer ses coordonnées bancaires. Chaque transaction est en plus doublement sécurisée par un code confidentiel d’une part, et le téléphone mobile d’autre part. Gratuit pour tout détenteur de téléphone portable, Buyster devrait ainsi faciliter les actes d’achat dans le m-commerce.

Fort de son agrément de la Banque de France, Buyster ambitionne donc de devenir le premier moyen de paiement alternatif à la carte bancaire sur Internet. Aujourd’hui, d’après une étude Médiamétrie, les cartes bancaires sont encore utilisées pour huit achats en ligne sur dix. Dans cette optique, la solution devrait être disponible auprès de 30 000 e-commerçants dès son lancement, contre seulement 22 000 pour Paypal, le leader historique.

Pour les commerçants, au-delà d’un nouveau mode de paiement, Buyster constitue également un potentiel de ventes supplémentaires. En effet, si plus d’un Français sur deux a déjà effectué un achat en ligne, seulement 12% ont réalisé ces achats depuis leur mobile, alors même que la plupart d’entre eux l’utilisent pour se renseigner avant d’effectuer un achat en magasin.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Avec Buyster, les opérateurs téléphoniques veulent révolutionner le paiement en ligne
AssurTech: la startup française Zelros lève 11 millions de dollars auprès de BGV et ISAI
Neutralité du net: la Californie remporte une victoire majeure
Toyota amorce le développement de sa smart city au pied du Mont Fuji
Écologie: comment le gouvernement veut-il limiter l’empreinte du numérique?
Droit du travail: pourquoi la régulation des plateformes numériques devient urgente
Smart City: 2150 clôt son fonds européen à 130 millions d’euros