A la uneBusinessEurope

Nexity ouvre la porte du digital

En 2014, seuls 39% des copropriétaires étaient «globalement satisfaits» de leur syndic, selon un baromètre CLCV. C'est aussi cette année-là que Nexity, premier promoteur immobilier français avec 11,3% de part de marché, a amorcé son réveil digital. Depuis deux ans, le groupe qui couvre la conception, la promotion, la gestion locative, la transaction et le syndic, entend apporter «de la valeur ajoutée sur chacun de ses services». Et pour cause. Avec le nombre de start-up qui se crééent chaque jour, bien décidées à réinventer l'expérience client, ou à faciliter les transactions, toujours mieux que les acteurs traditionnels, Nexity doit accélérer. 

Prêt à taux zéro (PTZ) et loi Pinel ne sont plus ses uniques sujets de préoccupation. Pour augmenter ses volumes de réservation de logements, l'opérateur immobilier met aujourd'hui en avant «un espace privé client», une «appli mobility qui dématérialise les visites d'immeubles». Il propose même «la visite immersive en agence connectée pour s'immerger en 3D dans le quartier de son choix». Pour le syndic, il prévoit désormais la gestion locative «100% en ligne» de l'ensemble des échanges entre bailleurs et locataires. Ces nouveautés doivent réinventer les marques du groupe; Guy Hocquet et Century 21 et Oralia et Perl dans l'administration de biens.

Devant Bouygues Immobilier sur la promotion, mais derrière le leader Foncia sur la gestion immobilière, Nexity veut rester sur ses derniers bons résultats et augmenter sa rentabilité par le biais des nouveaux services. Pour 2016, le groupe attend un résultat opérationnel courant d'au moins 245 millions d'euros, en hausse de 11%.

VOIR: L'interview de Frédéric Verdavaine, directeur général délégué services immobiliers aux particuliers Nexity


 

Activités:

735 000 syndics sous gestion

180 000 lots en gestion

220 agences en France

Effectifs: 4 000 personnes

Lire aussi: 5 start-up françaises qui réinventent l’achat et la vente de biens immobiliers

Immobilier: 5 start-up qui digitalisent l’agence traditionnelle

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Nexity ouvre la porte du digital
Silicon Valley : un exode de San Francisco vers des villes moyennes américaines se prépare
Les Déterminés, une transformation digitale pour soutenir les entrepreneurs des quartiers populaires et ruraux
Coronavirus: l’État débloque un fonds au secours des startups françaises convoitées à l’étranger
Quels enseignements pouvons-nous tirer de la crise actuelle pour le futur des marketplaces?
Confinement: comment les géants américains ont profité de l’explosion du temps passé sur Internet
Hyperconnexion : « se connecter aux autres pour éviter de se connecter à soi-même »
Copy link