ActualitéAsieDistribution

Paiement mobile: avec MobiKwik, Cisco et American Express veulent leur part du gâteau en Inde

Tous les grands noms de l’Internet multiplient les prises de position dans le paiement mobile. Apple a lancé sa solution de paiement sans contact en septembre dernier, Google dispose déjà de son Wallet et a récemment racheté Softcard pour poursuivre ses efforts. En Asie, où les paiements mobiles sont plus développés, notamment sur les applications de messagerie instantanée comme WeChat ou Line, le géant de l’e-commerce Alibaba dispose de son service Alipay et a récemment fait la démonstration d’une solution de paiement sur smartphone fonctionnant sur la base d’une reconnaissance faciale.

15 millions d’utilisateurs

Mais cette fois-ci, c’est en Inde qu’il faut regarder. La start-up MobiKwik vient de lever 25 millions de dollars (23 millions d’euros) auprès du fonds singapourien Tree Line Asia, en tant que principal investisseur. Un tour de table auquel ont également participé Cisco Investments et American Express.

Basée à New Delhi, la société a développé une solution de portefeuille électronique qui peut être rapidement rechargé pour régler ses achats en ligne, en magasins, et effectuer des transferts d’argent entre particuliers. Disponible sur Android, iOS et Windows Phone, elle a signé avec les principaux opérateurs du pays – dont Airtel, Vodafone et Idea – et revendique 2 000 sites Internet et 100 000 commerçants partenaires. Au final, 15 millions de personnes utiliseraient son service.

Un concurrent de poids

« Avec 90% des Indiens non bancarisés, les paiements par le biais d’un portefeuille mobile sont parfaitement logiques. Notre volonté est de convertir aux paiements numériques des millions d’Indiens qui payent en liquides, et construire des profils d’utilisateurs suffisamment riches pour répondre à leurs besoins en services financiers », déclare Bipin Preet, le fondateur et le PDG.

La société devra cependant compter sur la concurrence de Paytm, l’un des principaux acteurs du paiement sur mobile en Inde, dans lequel Alibaba a récemment investi en prenant 25% du capital de la maison-mère. Pour ne pas lui laisser le champ libre, MobiKwik espère lever 100 millions de dollars en série C au cours du second semestre de l’année.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This