Arts et CulturesComDistributionLes levées de fonds

Photo sharing: la start-up allemande EyeEm lève 18 millions de dollars pour sortir du cadre

Difficile de se battre face à Instagram dans les applications de partage de photos. C’est pour cette raison que de nombreux acteurs se positionnent sur des segments particuliers. Le précurseur Flickr, filiale de Yahoo!, qui n’a pas su anticiper le virage du mobile, cible les amateurs de photographies. Mais il y a aussi EyeEm, une start-up allemande, qui édite un service de partage de photos retouchées avec un smartphone.

Elle vient d’annoncé avoir levé 18 millions de dollars auprès de Valar Ventures, et de Earlybird Ventures, Open Ocean Capital, Passion Capital, Atlantic Labs et Wellington Partners. La société souhaite en profiter renforcer ses partenariats avec les marques dans plusieurs pays, où les droits sur les images sont différents.

Une marketplace

Lancée en 2011, l’application revendique aujourd’hui 13 millions d’utilisateurs. Pour les attirer, elle a développé des services qui vont au-delà de ce que propose Instagram, comme des concours de photos. Mais surtout, pour générer des revenus, EyeEm ne mise pas vraiment sur la publicité, mais sur la monétisation des contenus de ses utilisateurs.

Avec EyeEm Market, les membres du réseau social social peuvent commercialiser leurs photographies sous licences auprès des marques intéressées. Si une entreprise se manifeste et passe commande, les revenus sont partagés à 50-50 entre le photographe et EyeEm. Un partenariat a ainsi été noué avec le Huffington Post en 2014, afin que le journal en ligne reprenne certains clichés pour illustrer ses articles. Un autre accord a été signé avec Getty Images.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This