Actualité

[Pinterest effect] Parfum de panique chez Flickr ?

Flickr, le service de partage de photos en ligne de Yahoo ! pourrait-il bientôt fermer ses portes et emporter dans sa tombe toutes vos photos ? C’est en tout cas une rumeur qui circule depuis quelques semaines sur quelques blogs américains et dont les conséquences commencent à apparaître !  En effet, ces derniers jours, plusieurs centaines de milliers de photos Flickr auraient été exportées par leur propriétaire. Comment expliquer un tel vent de panique ? Nous avons cherché à en savoir plus… Les détails.

Tout l’histoire aurait commencé il y a une dizaine de jours… En effet, fin janvier, Yahoo! aurait procédé à une vague de licenciements concernant les employés du service. Nolan Caudill, ancien ingénieur chez Flickr twittait alors « Flickr a perdu plusieurs bon éléments aujourd’hui. » « Yahoo a fait une erreur majeure et il n’y a pas d’autre moyen de l’interpréter. »

Quelle raison aurait donc poussé Yahoo ! à procéder à ces hypothétiques licenciements ? Pour certains, cette démarche s’expliquerait en partie par la percée fulgurante de Pinterest. En effet, le service gratuit de Yahoo ! subirait de plein fouet le véritable succès de ce dashboard, qui permet de punaiser les images rencontrées lors de vos pérégrinations online. Ainsi, selon les dernières statistiques publiées par Alexa, l’audience des deux sites seraient à présent quasiment similaires. L’un voyant son trafic s’écrouler tandis que l’autre ne cesse d’attirer les foules…

L’histoire ne s’arrête pas là ! Jouant sur ces chiffres et ces rumeurs, une jeune start-up, baptisée Snapjoy, a récemment mis en place une nouvelle application basée sur l’API de Flickr. La start-up a ainsi alerté tous les utilisateurs sur la situation de Flickr, qui, selon elle, « serait entrain de sombrer à l’image du Titanic ». L’application proposait donc de « sauver » en quelques clics toutes les photos postées sur son compte Flickr.

Résultat : en l’espace de deux heures, les utilisateurs de Flickr auraient exporté près de 250 000 photos du service. Problème, : victime de sa popularité, l’application FlickRaft est désormais hors service. Selon plusieurs sources, Flickr aurait désactivé la clé API, utilisée par celle-ci…

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

15 thoughts on “[Pinterest effect] Parfum de panique chez Flickr ?”

  1. J’ose espérer que Yahoo nous préviendrait à l’avance avant de fermer Flickr, et même si leur audience baisse ça reste un énorme site. Peut-être que les licenciements sont du à un modèle économique revu à la baisse.

  2. Ce qui est désolant, c’est de voir à quel point Yahoo! a étouffé l’un des services les plus prometteurs. le mieux que l’on puisse espérer c’est une cession à un acteur qui saura répondre aux attentes de la communauté d’utilisateurs Flickr.

  3. Pas sur que Yahoo! soit les seuls fautifs à la perte de vitesse de Flickr.
    Peut-etre est-ce dû aussi en grande partie à Pinterest (comme cela est dit dans l’article).
    Souvent l’effondrement des performances d’un site, a des raisons multiples.

    1. à force de ne pas évoluer, on finit par laisser les trains passer. la video, les outils à la instagram, Flickr aurait pu enrichir considérablement son service et peut encore le faire car il a une communauté d’utilisateurs très active et attachée au service.

  4. Quand même peux probable que Flikr ferme ses portes si rapidement. mais cette rumeur est à l’image de yahoo qui n’arrive pas à trouver sa voie depuis maintenant trop longtemps… avec 6 milliards de photos stockées, son nombre important d’utilisateurs yahoo serait quand même dingue de fermer ce service.
    Pour faire un peu de pub pour un plateforme « made in France » et si vous avez peur pour vos photos ou vos vidéos, faites un petit tour côté joomeo.com, service de stockage et de partage privatif.

  5. J’utilise quotidiennement Flickr via un compte Premium depuis près de 4 ans maintenant. Le service continue d’évoluer, certes très lentement mais il évolue tout de même.

    Je suis plutôt rassuré de ne pas le voir embrasser systématiquement les dernières idées à la mode qui ne collent pas forcément avec le cœur de cible du service. Par contre, un peu plus de dynamisme dans la correction de bugs ou l’ajout de fonctions utiles seraient appréciés.

    On ne peut souhaiter à Flickr que de quitter le giron de Yahoo! à la manière d’un Kelkoo et recouvrer son indépendance afin d’en libérer les énergies créatrices.

    Quant à Pinterest, le projet me semble faire partie de la catégorie des météorites du Web.

  6. Comparer Flickr et Pinterest, c’est comme comparer de la viande avec du chou de Bruxelles!

    Ces deux sites n’ont pas le même usage, les concurrents de Flickr sont plutôt à chercher du coté de Panoramio ou Photobucket.

    Si flickr perd de la vitesse, ce n’est donc pas à cause de l’ouverture d’un site comme Pinterest, qui n’a rien à voir, mais plutôt à cause de la concurrence, y compris celle de Facebook qui a largement amélioré son outil de partage de photos.

  7. Tout à fait d’accord avec Jori…

    Instagram, Pinterest… ne sont pas les concurrents ni ceux qui font couler Flickr…

    Ce sont des Picassa, Photobucket… mais avant tout Facebook !

    C’est devenu plus simple d’uploader des photos (sans limite au contraire de flickr), même si la qualité des images est moins bonne.

    Facebook a su sortir un service plus rapide en téléchargement avec des fonctions innovantes (tag, géoloc…) liées à son service social.

    Or le besoin ce n’est pas de stocker des images, mais de les partager (de manière sécurisée) avec ses amis.

    Sur Flickr c’est compliqué par exemple de passer d’une photo à l’autre, de partager les infos…

    Ce qui pourrait sauver flickr c’est plus de d’intégrer la sociabilité (si approcher grand public) et la simplicité, ou la technique (si approche pro)…

    Encore une fois, il faut prendre en compte le besoin des gens, qui n’est pas le stockage, mais le partage…

    1. Je ne vois pas en quoi il serait difficile de passer d’une photo à l’autre sur Flickr ! Peut-être ne connaissez-vous pas les raccourcis clavier ? ;-)

      Flickr vit des comptes pro pour lesquels il est essentiel de stocker des photos en haute définition plutôt que les habituels clichés pris avec un Smartphone que l’on trouve sur Facebook.

      Les utilisateurs de Flickr cherchent à la fois le stockage et le partage (qui est un besoin qui découle du 1er), les deux approches me semblent réussies bien que Flickr n’ait pas pour vocation à être un réseau social stricto-sensus (ou alors tout est social…).

      Quant aux outils, il existe l’API ou les services tiers afin d’étendre un peu plus les fonctionnalités du site.

      Sur Facebook, vous n’aurez pas la possibilité de créer des collections, de taguer vos clichés, d’associer une photo à plusieurs sets, de limiter l’accès aux photos ou aux versions HD, etc.

  8. Merci pour cet article qui met en lumière à mon sens quelque chose de profond : Si on n’évolue pas, on perd ! … Fidèle utilisateur et prescripteur de Flickr dans mon activité Etourisme, je constate une chose depuis desssss années… Flickr n’évolue pas… comment expliquer qu’un outil si grand public soit si compliqué en termes d’ergonomie, soit si à la rue en termes de compatibilité no-flash quand il s’agit d’utiliser les embed dans un site… on a l’air malin depuis un ipad ou un iphone… Inutile de parler des solutions mobiles ridicules que propose Flickr… Flickr n’a jamais été précurseur(euphémisme) dans la User Experience… là où Google fait les choses simples, on aurait tendance à penser que Yahoo fait tout pour les compliquer… alors dans ce contexte, pas étonnant que l’internaute grand public se dirige vers des solutions… d’aujourd’hui.
    Je continuerai à recommander flickr à mes professionnels du tourisme, mais j’espère (naïvement) que ces menaces pousseront Flickr à progresser

  9. D’accord avec Guillaume et Jori : je vois pas le rapport entre Flickr (hébergement de photos) et Pinterest (collection de liens) mais bon…

    La principale menace viendrait sans doute davantage de Google+ utilisée par de plus en plus de photographes pros qui veulent se faire une vitrine.

    Je suis heureuse de trouver sur Flickr de la photo amateur, authentique et pas forcément retravaillée, aseptisée et lissée comme peuvent l’être les photos pro.

    Je rejoins Guillaume encore : je suis bien contente que la plate-forme soit stable et qu’ils ne changent pas d’interface ou de fonctionnalité tous les jours. Ils ont un service simple (oui je dis bien simple : upload / classement / tags / groupes) et performant, ça me suffit. C’est comme si on demandait à Twitter d’ajouter des fonctionnalités de mail de ou gestion de docs : ça pourrait faire sens pour certain utilisateurs mais ce serait inutile pour la majorité. J’aime ce site de partage de photos, je ne veux pas un site qui fasse ça + réseau social + partage de liens + machine à café !

    SIMPLE is BEAUTIFUL :)

    Et n’oublions pas dans cette histoire leur API utilisée par des centaines (des milliers ?) d’applications et notamment mobiles.

    Et je ne parle même pas des superbes projets comme The Commons.

    Bref, on l’aura compris, j’aime Flickr tel qu’il est et j’espère que ce n’est qu’une décroissance organique liée à l’apparition de poids lourds comme Google…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This