AcquisitionActualitéAmérique du nordAsieBusinessEuropeInvestissements

Pixowl, le studio de jeux mobiles fondé par des Français, racheté pour 4,9 millions de dollars

L’éditeur de jeux mobiles Animoca Brands annonce l’acquisition de Pixowl, le studio créé notamment par les entrepreneurs français Arthur Madrid et Sébastien Borget, pour 4,875 millions de dollars en fonds directs et en actions.

Basé à San Francisco avec des bureaux en Argentine, Pixowl est notamment à l’origine du jeu de création disponible sur mobile, The Sandbox, l’un de ses plus gros hits. Celui-ci a été téléchargé 40 millions de fois et comptabilise toujours plus d’un million de joueurs actifs par mois selon l’entreprise. Pixowl possède également les licences des jeux Peanuts: Snoopy’s Town Tale, Garfield: Survival of the Fattest ou encore Goosebumps Horror Town. Le studio déclare avoir généré un chiffre d’affaires d’1,8 million de dollars dans la première moitié de 2018.

Une version blockchain de The Sandbox pour 2019

Animoca Brands est de son côté basé à Hong Kong et en Finlande et édite notamment des jeux basés sur des propriétés intellectuelles populaires comme Garfield, Thomas & Friends, Ever After High et Doraemon. Il s’agit aussi du distributeur exclusif de CryptoKitties en Chine. D’ailleurs, les deux entreprises sont intéressées par la blockchain qui va constituer un de leurs axes de développement. Pixowl est ainsi en train de créer une version blockchain du jeu The Sandbox, avec une sortie prévue pour 2019.

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@frenchweb.fr

Sur le même sujet

2 thoughts on “Pixowl, le studio de jeux mobiles fondé par des Français, racheté pour 4,9 millions de dollars”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This