ActualitéBusiness

Poker en ligne : le groupe Partouche tire sa révérence

Fin de partie pour Partouche… L’exploitant français de casinos a récemment annoncé qu’il fermerait définitivement les portes de son site de poker en ligne Partouche.fr le 17 juin prochain. Raison invoquée : un manque de rentabilité, « même à moyen terme ».

Fabrice Paire, le président du directoire du groupe, a ainsi précisé à l’AFP : « Il se trouve qu’après avoir posé un certain nombre de choses on doive faire le constat en tant qu’opérateur de poker en ligne que l’activité n’a aucune pérennité à court et même à moyen terme »

Trois ans après son lancement, le site Partouche.fr invite donc l’ensemble de sa communauté de joueurs à « continuer de jouer dans l’Univers Partouche en rejoignant le site de jeu MyPok.fr. » Un transfère soumis au feu vert de l’Autorité des jeux en ligne, l’Arjel, précise l’AFP.

Fabrice Paire pointe notamment du doigt un environnement fiscal déloyal et confie ainsi à BFM Business: « Certains des sites agréés en France ont le droit d’avoir leurs sièges sociaux basés hors du territoire français » avant de continuer : « quand on voit que l’on crie sur Google, Amazon, etc. dont les sièges ou les holdings sont hébergées en Irlande…Là, on ne peut pas crier, puisqu’on l’a autorisé textuellement dans la loi. »

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Depuis l’ouverture du marché du poker en ligne en France, Partouche n’est pas le premier à avoir fermé ses portes.
    C’est presque 10 sites qui ont fermés en moins de 3 ans, sajoo, winga, chili poker…
    A terme, on peut s’attendre à d’autres fermetures dans les mois ou années qui viennent. D’une certaine manière, ça fait penser à la l’ouverture du marché du renseignement téléphonique, beaucoup d’appelés et peu d’élus…

Bouton retour en haut de la page
Poker en ligne : le groupe Partouche tire sa révérence
Accenture s’apprête à acquérir le cabinet OpusLine pour se renforcer dans la santé
Recrutement: pourquoi miser sur le personal branding quand on est candidat
HR Tech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis juin
Puces informatiques: dans un secteur en ébullition, AMD acquiert Xilinx pour 35 milliards de dollars
Vinted poursuit sa conquête de l’Europe avec le rachat de son concurrent United Wardrobe
Comment réussir son entretien en visio?