A la uneActualitéHR Tech

[Portrait] Pierre Cannet: «Dans l’e-commerce, on accède plus jeune à des postes à responsabilité»

Pierre Cannet est fondateur et PDG de Blue Search, un cabinet de recrutement spécialisé dans les métiers du numérique, qui cherche actuellement à pourvoir 150 postes pour le compte de ses clients.

Frenchweb : Pourquoi avoir choisi ce métier ? 

Pierre Cannet, PDG et fondateur de Blue Search Conseil : Le métier de chasseur est l’un des plus vieux et des plus beaux du monde…. Pêcheur et chasseur étaient bien les deux premiers métiers de l’homme préhistorique. Pourquoi dans le digital ? Dès 1999, on pouvait avoir l’intuition de la pénurie et la certitude de l’arrivée de nouveaux métiers.

Côté formation, j’ai un master 1 de gestion-économie et un master 2 en ressources humaines. Je suis avant tout passionné par les cours de « méso-économie », qui parlent de  l’économie des secteurs et les stratégies des entreprises. Déjà, pendant mes études, on parlait de Schumpeter et de la destruction créatrice issue de l’innovation.

Quelles sont les nouvelles compétences demandées par les employeurs du e-commerce et leurs besoins ?

Les métiers qui montent en puissance avec la croissance du e-commerce sont : les métiers de la data, les métiers de l’omnicanal, et les métiers de «managers», tel que le directeur e-commerce. Ce sont d’abord les retailers qui ont besoin de ces profils. Tous les retailers d’ailleurs, aussi bien les enseignes de la grande distribution et celles de la distribution spécialisée (prêt-à-porter, décoration, ameublement, cosmétiques…) mais aussi le luxe. Et n’oublions pas non plus le secteur des services : banques, assurance, tourisme, etc. Les pure players dans le e-commerce recrutent moins et sont plutôt dans une logique de remplacement des «hyper experts.»

  • Frenchweb Day Commerce le 17 juin prochain
Avez-vous dépensé plus de 1600 euros d’achats en ligne l’année dernière ? Si oui, vous êtes au-delà de la moyenne des acheteurs, et c’est donc que vous avez succombé aux stratagèmes méconnus des e-commerçants. Le e-commerce français pèse 57 milliards d’euros, répartis sur plus de 150 000 sites* et sur les mobiles, les véritables témoins des usages de demain. (*Fevad, 2014)
Tous auront l’occasion d’illustrer cette nouvelle ère, à l’occasion du  Frenchweb Day Commerce, le rendez-vous des acteurs de l'eCommerce.

Pour participer à ces rencontres ;

Bouton2

Les salaires dans l’e-commerce sont-ils plus élevés ou moins élevés que dans les autres secteurs?

Plus élevés ! Une étude de la Fevad montrait, à niveau de responsabilité équivalent, 12% d’écart entre le commerce et le e-commerce. Autre tendance, on accède plus jeune à des postes à responsabilités dans l’e-commerce.

Avez-vous une phrase leitmotiv pour avancer au quotidien ? 

« Comme au poker, il faut remettre chaque jour toutes les mises sur la table ».

 

 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This