A la une

Pourquoi Google rachète Nest (si cher)? Les avis de Withings, Netatmo et Sen.se

Rafi Haladjian (Sens.se), Fred Potter (Netatmo) et Cédric Hutchings (Withings) livrent leur vision sur le rachat de Nest par Google pour 3,2 milliards de dollars.

RafiRafi Haladjian, co-fondateur de Sen.se (Mother, ex-Nabastag)

Je trouve tout à fait naturel le rachat de Nest par Google. L’Internet des Objets est le prochain grand développement de l’Internet après ceux du Web et de l’Internet Mobile et il est évident que Google se devait d’y jouer un rôle actif.

Ce qui est plus révélateur encore, est que Google ait choisi d’investir dans Nest parmi les différentes cibles possibles. Nest se distingue de la plupart des entreprises de l’IoT (Internet Of Things) parce qu’elle ne fait pas simplement des objets communicants, mais des objets « apprenants », des objets « intelligents ».

Le thermostat de Nest en particulier fonctionne en collectant des données sur l’environnement dans lequel il est, les habitudes de la maison, avant de s’auto-configurer. Ce fonctionnement fondé avant tout sur la collecte de Data, et le développement d’algorithmes intelligents est bien évidement dans la culture de Google.

FrenchWeb: Qui aurait pu racheter Nest en dehors d’AppleCapture d’écran 2014-01-14 à 06.47.04

Il me semble de ce point de vue que Google était plus à même de racheter Nest qu’Apple dans l’ADN duquel la culture de la machine apprenante à comportement intelligent est beaucoup moins prégnante.

Chez Sen.se nous sommes convaincus que l’avenir est à l’objet intelligent plus qu’à l’objet connecté et nous avons développé toute notre infrastructure et nos produits dans ce sens.

Maintenant que Google a fait le premier pas (…), les autres acteurs ne pourront plus être en reste. Mais les cibles sont encore rares. Le marché est sur-concentré aujourd’hui dans le domaine de la santé et de la forme qui devient très compétitif, et il n’y a pas trop de sens pour un Apple, un Amazon ou un Facebook d’aller sur ce terrain là.

La start-up Sen.se co-fondée par Rafi Haladjian a lancé récemment un nouvel objet connecté : Mother, une poupée connectée dotée de Motion Cookies, ces capteurs d’information. Connecté au réseau via un port ethernet, Mother récupère les informations collectées par les Motion Cookies à l’aide d’un système de transmission propriétaire.

cedricHutchingsCédric Hutchings, CEO de Withings

Avec ce rachat, Google y trouve un intérêt évident à augmenter les points d’interaction avec les utilisateurs, au delà du PC et du smartphone. Notamment pour créer de la donnée valorisable avec tout son savoir faire.

Pour Nest Labs, c’est bénéficier de ressources « infinies » côté plateforme, mais aussi permettre des intégrations poussées avec d’autres éléments de l’écosystème comme Android. Regardez notamment les services prédictifs de Google Now et l’intégration assez évidente avec les services de Nest.

FrenchWeb: Qui aurait pu racheter Nest en dehors d’Apple

L’Internet des Objets est un concept un peu vague qui rassemble des réalités extrêmement diverses. Néanmoins, l’arrivée des objets connectés bouscule la chaîne de valeur (et en crée probablement des nouvelles) entre constructeur d’objet, opérateur télécom et fournisseur de service. C’est pourquoi la liste peut être longue, au délà des Apple, Samsung, etc.. Capture d’écran 2014-01-14 à 12.14.16

FrenchWeb: Va-t-on assister à une série d’autres rachats de startup spécialisées idO (Internet des Objets) par des géants ? Lesquelles?

Encore une fois l’IdO n’a pas de valeur intrinsèque. Mais certains domaines vont indéniablement connaître une révolution par la connectivité. C’est le cas de la gestion de l’énergie à la maison, on le voit avec Nest, et c’est le cas de la santé, avec des acteurs comme Withings qui créent des objets extrêmement simples à utiliser, impliquants dans la gestion de son bien-être et sa santé, et créateur de donnée santé dans des proportions jamais atteintes jusque là.

Withings revient du CES de Las Vegas avec un nouveau prix de l’innovation dans la catégorie Santé et Fitness, pour « Aura », la gamme des objets Withings connectés intégrant le Smart Body Analyzer, le Tensiomètre intelligent et le traqueur d’activité Withings Pulse, pour « offrir une vue 360° de sa santé sur son smartphone ».

Fred-Potter-Netatmo-7Fred Potter, CEO de Netatmo 

Ce rachat me surprend pas mal, tant sur la valorisation (qui n’a aucun sens) que sur le business. À mon avis, il faut regarder du côté du marché intérieur américain de l’électricité.

Je pense que Google n’a pas racheté Nest pour son aspect consumer mais plutôt pour prendre une place comme acteur du marché de l’énergie. Pour moi, le rachat de Nest, qui produit des thermostats et génère des revenus sur la fourniture de datas en BtoB, correspond à une problématique globale qui concerne le management de l’énergie. Il faut savoir que Google consomme beaucoup lui-même avec de nombreux datacenters par exemple, dans un contexte d’écrêtement de la consommation aux Etats-Unis, et l’enjeu de la maîtrise de l’offre et de la demande énergétique.

Cette année encore, le spécialiste des objets connectés remporte un prix au CES de Las Vegas avec June, un bracelet connecté qui mesure l’exposition au soleil ( Lire l’article). June est récompensé au concours CES Innovations Design and Engineering Awards 2014 dans les catégories « Wearable Technologies » et «Tech for a better World » et sera commercialisé en avril prochain. Netatmo avait lancé en premier une station météo personnelle, puis un thermostat connecté.

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

6 commentaires

  1. StephZibi le signe que le début du jeu à un peu tardé, plus que de toucher le réel à plus de valeur. Et ne parlons pas du sujet Energie !

  2. La meilleure analyse que j’ai lu (mais je n’ai plus la source) et qui n’est pas évoqué est la suivante :  » Depuis que Brin est revenu à la tête de Google, il a expliqué que le but de google est de trouver des produits qui sont utilisés plusieurs fois par jours par tout le monde et dans lequel la technologie peut apporter qq chose ». Il est évident que lumière et thermostat rentre dans cette catégorie. Le prix payé si la vision est aussi long terme ne semble pas si délirant que cela d’autant que la société va réaliser du CA tant dans les devices que les services.

    Je pense que cette analyse est très juste et corrobore beaucoup des choix de Google:  Voiture / téléphone/

    « In 2011, when Nest founder Tony Fadell showed Google co-founder http://topics.wsj.com/person/B/sergey,-brin/584 a video and an early model of Nest’s Internet-connected thermostat, Fadell wrote in a blog post. “He instantly got what we were doing,” Fadell wrote. » <a ref= »http://blogs.wsj.com/digits/2014/01/13/nest-founder-fadell-says-google-deal-began-with-2011-demo-for-brin/ »>Source</a>

Pourquoi Google rachète Nest (si cher)? Les avis de Withings, Netatmo et Sen.se
[FW500] Le classement des entreprises de la Tech française en 2019
[We Love Entrepreneurs] Jean-Louis Bénard (Brainsonic) «Le fondateur d’OVH est pour moi LA référence de l’entrepreneur français»
[We Love Entrepreneurs] Jonathan Benhamou (PeopleDoc) : «Il faut challenger les investisseurs»
Spartoo trouve chaussure à son pied en rachetant André
Les cabinets de recrutement qui recherchent des profils digitaux pour leurs clients
Le Top 100 des Entreprises de Services du Numérique qui recrutent en 2018
Copy link