ActualitéBusinessLes entrepreneurs de - 20 ansManagementStartup

Pourquoi j’ai créé ma start-up pendant mes études (2/3)

A l'occasion de la publication de la première enquête Entrepreneurs français de la Tech, FrenchWeb a réalisé une série sur les entrepreneurs-étudiants.

 

Aujourd'hui âgé de 24 ans, Pierre Régnier a lancé en 2015 avec deux copains d'école Velco, un guidon connecté géolocalisable. Ils étaient encore étudiants. Pour FrenchWeb, il revient sur son parcours.

FrenchWeb: Pourquoi avez-vous décidé de lancer votre start-up pendant vos études?

pierre-regnierPierre Regnier, cofondateur et président de Velco: Pour resituer le contexte, j’avais déjà créé une première entreprise individuelle de conseil en stratégie durant mes deux dernières année d’étude à Audencia Nantes et mon école d’ingénieur l’ESEO Angers. Le cash généré m’a permis d’investir pour la création de Velco. C’était simplement le bon moment, avec mes associés nous avons pu réaliser notre stage de fin d’étude dans Velco, et quelques mois après commencer à nous rémunérer. Nous bénéficions des avantages de nos écoles (Corp. professorat, matériel, conseil…) et de la sécurité sociale étudiante.

Sur les aspects business, nous avions déjà une preuve de concept développée dans notre école d’ingénieur et en majeure entrepreneuriat à Audencia, nous avions également un écosystème en création d’industriels, de clients BtoB et de partenaires. Il aurait donc été peu opportun de retarder notre projet de création d’entreprise.

Enfin, depuis que je suis rentré en étude supérieure, et même avant, j’ai toujours été dans une démarche de création, d’entrepreneuriat au point que créer mon entreprise et devenir entrepreneur est devenu mon objectif. 

Comment avez-vous organisé votre temps?

J’ai pu bénéficier avec mes associés d’un arrangement avec nos écoles pour travailler notre projet de création d’entreprise dans les projets pédagogiques. Notre école d’ingénieur et Audencia nous avaient également mis à disposition des locaux. Après les cours, nous restions jusqu’à 23h–00h presque chaque soir avec le service de ménage pour travailler, des bons souvenirs. Il fallait gérer les cours, Velco, les devoirs et les aléas étudiants.

Ensuite, nous avons réalisé notre stage de fin d’étude dans notre propre entreprise et nous avions accueillis nos premiers collaborateurs.

Que vous a apporté votre cursus universitaire? 

Le double diplôme ingénieur ESEO et le parcours Audencia Grande Ecole m’ont permis d’appréhender ma position de chef d’entreprise. J’ai pu appliquer concrètement certaines notions de cours dans la vie «réelle». Mon diplôme d’ingénieur m’a permis d’avoir toute la culture et les compétences d’ingénierie nécessaire pour réaliser nos choix technologiques, manager un projet technologique et industriel avec mon associé, directeur technique de Velco.

Pour compléter nos cursus académique, nous nous sommes entourés d’experts, de conseillers et d’entrepreneurs pour nous aiguiller et nous apporter leur expérience.

Recommandez-vous de créer une entreprise en étant étudiant?

Si vous avez l’idée (qui sera forcément retravaillée avec vos clients/partenaires), que vous sentez que c’est le bon moment au niveau politique et business, alors allez-y! Quand vous êtes étudiants vous avez très peu de chose à perdre et vous arriverez à rebondir en cas de non réussite de votre entreprise. En revanche, il faut que vous ayez la capacité à fédérer des acteurs pouvant vous accompagner (Réseau Entreprendre, incubateurs, advisory board…) pour vous permettre de gagner du temps et pallier votre manque d’expérience.

Quelle est votre prochaine étape?

Aujourd’hui, nous clôturons notre première levée de fonds, nous avons embauché nos premiers salariés (nous serons 8 en février 2017), nous avons également nos premiers clients BtoB et le produit est en industrialisation.

A court terme, nous réalisons une campagne de crowdfunding en précommande produit, qui débutera le 28 février et la production du guidon en juin 2017. Le produit sera également en précommande en magasin sur Angers et Nantes en juin à partir de janvier prochain et sur Paris en février.

L’objectif est d’avoir pour fin 2017 une distribution du produit nationale pour préparer en 2018 la vente du produit aux Pays Bas et en Allemagne.

Lire aussi: Pourquoi j'ai créé ma start-up pendant mes études? (1/3) 

banner-entrepreneurs-enquetes

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This