ActualitéHealthcareTech

Pourquoi le trafic Internet va tripler d’ici 4 ans

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

La trafic mondial d’Internet devrait tripler d’ici à 2019, selon le dixième Visual Networking Index publié par Cisco. A 2 zettaoctets, il sera alors plus important en une année que depuis la création d’Internet, anticipe l’étude. Les connexions cellulaires et Wi-Fi représenteront 67% du trafic, et «il sera donc essentiel, pour l’ensemble des opérateurs, d’adopter des stratégies mobiles différenciantes et monétisables».

Si l’augmentation du nombre d’internautes – qui devrait représenter 51% de la population mondiale, contre 39% aujourd’hui – entre en jeu, le rapport souligne également la multiplication des terminaux. Alors que l’on compte actuellement 2 appareils en moyenne par habitant, ce chiffre devrait monter à 3,2 d’ici à quatre ans.

La santé connaitra la plus forte croissance des connexions M2M

L’Internet des objets va avoir pour conséquence de faire exploser le nombre de connexions M2M (machine-to-machine), l’IoT intéressant de nombreux secteurs, comme l’agriculture (lire notre article : [Agriculture] La Big data est dans le pré, ndlr), la distribution ou encore la maison. C’est par exemple le cas de Samsung qui a investi dans la start-up française Sigfox en juin. La société permettra aux appareils de la marque sud-coréenne (électroménager, télévision…) de communiquer ou d’être pilotés à distance.

Mais c’est le secteur de la santé qui devrait enregistrer la plus forte croissance, avec une multiplication de 8,6 du nombre de connexions (lire : E-santé: jusqu’où ira le Big Data pour nous soigner?, ndlr). Au final, les connexions M2M devraient tripler dans les cinq prochaines années.

Autre élément, la montée en puissance de la vidéo en ligne qui devrait se confirmer dans les prochaines années. Alors que YouTube occupe déjà une place de premier plan, Facebook monte lui aussi en flèche sur ce terrain. Et le succès rencontré par les services de vidéo à la demande comme Netflix ne devrait faire que renforcer cette croissance. Tout confondu, la vidéo représentera 80% du trafic mondial en 2019, contre 67% aujourd’hui. «Ce phénomène pourrait se traduire par une croissance encore plus significative de la virtualisation des réseaux et de l’exploitation d’Internet pour la transmission de vidéos», explique Cisco.

Les opérateurs télécoms devront s’adapter

D’autres secteurs, comme les jeux (téléchargement, stockage des données…), la musique en ligne (qui concernera 500 millions d’utilisateurs supplémentaires dans les prochaines années) ou la visioconférence (plus de 140 millions d’utilisateurs supplémentaires) impacteront aussi la croissance du trafic.

Non sans conséquence : «les opérateurs devront adapter leurs réseaux pour prendre en charge l’afflux de terminaux sophistiqués (tablettes, smartphones, téléviseurs Ultra-HD connectés, les connexions M2M et les dispositifs intelligents portables», précise l’étude. Aussi, des systèmes d’authentification seront requis afin d’assurer la sécurité des réseaux.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
Pourquoi le trafic Internet va tripler d’ici 4 ans
[Silicon Carne] Virtual Flirting : comment Internet est devenu le premier lieu de rencontre
États-Unis: quelles sont les marques et plateformes à suivre ?
ETX Studio rachète Majelan, la plateforme de podcasts de Mathieu Gallet
Deezer s’écroule pour ses premiers pas à la Bourse de Paris, dans un contexte « difficile »
FinTech : les levées de fonds ralentissent au premier semestre
Le député MoDem Jean-Noël Barrot nommé ministre délégué au Numérique

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media