ActualitéEuropeManagementStartupTech

Pourquoi les salariés de la Tech française sont-ils plus heureux au travail que les autres?

Dans les entreprises de la French Tech, les salariés sont réellement plus heureux au travail que dans le reste de la population active, selon les résultats du dernier baromètre Paris Workplace, réalisé par l'Ifop pour la SFL. On y apprend en effet que sur une échelle de 1 à 10, les salariés de la Tech évaluent leur bien-être à 7,9, alors que les personnes ne travaillant pas dans la French Tech ne l'évaluent qu'à 6,5 sur 10. Au-delà de ce sentiment de bien-être au travail, les salariés de la French Tech sont aussi moins stressés au travail que la population active dans son ensemble (25% contre 38%).

Pour réaliser son baromètre, la Société Foncière Lyonnaise a interrogé 900 salariés travaillant dans des sociétés emblématiques de la French Tech comme Meetic, Criteo, ou Devialet, et près de 1 800 salariés représentatifs de la population active à Paris. Comment ces enteprises de la Tech parviennent-elles à satisfaire leurs salariés? 

Des bureaux idéalement situés et agencés

Premier élément de réponse apporté par l'étude, les bureaux, idéalement situés et agencés pour favoriser le travail en équipe. Plus de 8 salariés de la French Tech sur 10 sont en effet satisfaits de leur lieu de travail, et pour la moitié des répondants, il a même été déterminant dans le choix de rejoindre ou non l'entreprise. Cette proportion tombe à 30% pour la population active dans sa globalité.

Les salariés de la Tech travaillent à 37 minutes de chez eux en moyenne, c'est 11 minutes de moins que les salariés tous secteurs confondus. Et cette proximité avec leur lieu de travail bénéficie également à leur employeur, puisque les salariés vivant à moins de 40 minutes de leur domicile passent en moyenne 15 minutes de plus par jour au travail. Sur une année, c'est l'équivalent d'une semaine de travail en plus. 

Enfin, au sein des entreprises de la French Tech, le travail en open space est de rigueur, avec 88% des salariés qui travaillent dans ce type d'espaces, et 12% qui travaillent dans des bureaux fermés. A l'inverse, si l'on considère la population active dans son ensemble, 49% travaillent dans un open space, et plus de la moitié (51%) dans un bureau individuel. Pointé du doigt pour ses inconvénients par les salariés tous secteurs confondus, l'open space est particulièrement apprécié dans la French Tech, la satisfaction maximale étant atteinte lorsque le salarié n'a pas de bureau attitré. 

paris-workplace-sfl-20170608-1

Le travail en équipe plébiscité

Si les salariés de la Tech apprécient tant travailler en open space, c'est parce qu'ils sont 68% à travailler très souvent en équipe, contre 39% pour les autres salariés. 44% des répondants travaillant dans la French Tech estiment ainsi qu'il est «important d'aller au bureau pour travailler efficacement en équipe», tandis que 34% apprécient la vie sociale avec leurs collègues. Ils sont plus des deux tiers à aller régulièrement boire des verres avec leurs collègues après le travail, contre 24% pour les autres salariés. 

Autre différence dans les habitudes de travail révélées par l'étude, le fait de ne pas travailler à un bureau fixe. 57% des salariés de la Tech déclarent ainsi travailler dans 2 à 3 endroits différents dans la journée, là où 34% des salariés tous secteurs confondus ont cette habitude. Conséquence directe, une grande majorité (82%) des salariés de la French Tech considère leur bureau comme un lieu de vie où ils aiment passer du temps. Cette proportion tombe à 43% pour le reste des salariés. 

[tabs] [tab title= « Portrait robot du salarié de la Tech française »]

  • Il est âgé de moins de 35 ans dans 74% des cas. 
  • Il travaille dans son entreprise depuis 2,5 ans en moyenne (contre 9,7 pour la population active globale).
  • C'est un homme dans 63% des cas (55% dans le reste de la population active). 
  • Il travaille dans l'ingénierie et la R&D dans 36% des cas. 
  • Dans 58% des cas, il rêve de diriger une entreprise un jour (contre 31% pour la population active dans son ensemble). 

 


[/tab] [/tabs]

Lire aussi : Portrait de l’entrepreneur français de la Tech en 2017

Crédit photo : Pexels
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This