Distribution

PriceMinister analyse 2009, une année de crise mais aussi de mutations pour les consommateurs.

PriceMinister dresse le bilan d’une année 2009 qui a vu s’affirmer un consommateur au profil malin : roi du système D, de plus en plus agile sur Internet où il sait tout comparer en un clic et trouver les meilleurs prix, le cyberacheteur se transforme désormais très vite en vendeur.

Un contexte économique difficile qui se confirme, une pénétration de plus en plus importante d’Internet dans les foyers, une conscience écologique accrue pour les Français ont fait de 2009 une année charnière pour PriceMinister. Avec ses 10,8 millions de membres, le site est devenu un observateur privilégié des évolutions des comportements des Français, qui comptent désormais 45 % de cyberacheteurs*.

BILAN 2009 : 5 enseignements majeurs pour PriceMinister

1- Les consommateurs se convertissent plus vite à la vente pour arrondir leurs fins de mois
En 2009, les internautes sont massivement passés à la vente pour arrondir leurs fins de mois, en revendant tout ce dont ils n’ont plus l’usage. Ils adoptent un comportement malin et une consommation alternative. Une tendance en forte progression en 2009 : la crise, bien présente depuis 2008, a développé l’achat et la vente entre particuliers comme le confirme le Baromètre du CtoC PriceMinister-La Poste-OpinionWay, présenté en novembre 2009** :

60 % des Français internautes ont acheté ou vendu au moins un produit sur Internet au cours des 12 derniers mois en 2009, contre 56 % en 2008.

Pour la vente, Internet a supplanté les vide-greniers, passant de 25 à 36 % entre 2008 et 2009, alors que la part des vide-greniers a diminué de 32 à 27 %. La dimension universelle du Web (canal disponible partout, à tout moment et accès à des millions d’acheteurs à distance), a su séduire massivement les consommateurs, les transformant en « consommacteurs » et en « consovendeurs ».

Parmi les avantages perçus du CtoC, celui de la possibilité d’augmenter ses revenus en revendant ses produits croit régulièrement depuis deux ans, progressant d’année en année : 21 % en 2007, 27 % en 2008 et 30 % en 2009.

La proportion du nombre de vendeurs sur PriceMinister (http://www.priceminister.com) a augmenté passant de 1 acheteur sur 4 en 2008 à 1 acheteur sur 3 en 2009.

Aujourd’hui émerge une vraie fierté assumée à dénicher de bonnes affaires, on achète d’occasion, même les cadeaux… et on vend pour reconstituer ses finances.

2- Le CtoC se propage à toutes les catégories de population et s’étend en régions

En 2009, PriceMinister a pu constater des progressions soutenues de sa fréquentation par des nouvelles populations, (chiffres du panel Nielsen/Netratings) :

Les femmes : 46 % en 2009 contre 39 % en 2008,
Les provinciaux : 78 % en 2009 contre 72 % en 2008
Les 50 à 65 ans : 17 % en 2009 contre 10 % en 2008.

3- Economies et écologie font bon ménage

D’une façon générale, les Français privilégient maintenant l’usage à la possession, avec en plus une conscience écologique : en revendant ses produits on évite de les jeter, on leur offre une nouvelle vie et on ne pollue pas. On en parlait depuis longtemps, elle arrive : la consommation citoyenne et raisonnée voit le jour en 2009.

Parmi les avantages de l’achat-vente entre internautes, 49 % des personnes interrogées dans le Baromètre du CtoC 2009 mettent en pôle position le fait qu’il permette de réduire le gaspillage, d’éviter de jeter, « c’est comme du recyclage »**.

4- Une croissance plus forte du CtoC, avec un nouvel équilibre entre les catégories de produits
Parallèle intéressant : alors que selon le bilan e-commerce 2009 de la Fevad, la croissance moyenne en chiffre d’affaires des sites Internet en France a été de 8%, celle de PriceMinister s’élève à 25%.

Le marché de l’Achat-Vente entre particuliers et/ou de professionnels a beaucoup évolué en 2009. Certaines rubriques de PriceMinister sont de véritables relais de croissance, notamment la mode, (+80% en 2009) ou les livres, (+ 50% en 2009), ainsi que les articles de sport, (+60%).

5- Une croissance forte en nb de paniers et un panier moyen qui baisse, preuve de la rationalisation des comportements

Quelques indicateurs observés sur PriceMinister (moyennes toutes catégories) :

Répartition professionnels/particuliers : 40% / 60%.
Répartition neuf et occasion : 30% / 70%.

La majorité des ventes se réalise avec des réductions entre -50 et -60% (par rapport aux prix neufs généralement constatés). Les réductions les plus fortes se retrouvent sur les produits culturels mais on constate que le succès de la rubrique mode&accessoires s’accompagne d’une baisse importante des prix qui y sont proposés.

* source FEVAD, Bilan du secteur du e-commerce en 2009, du 02/02/2010
** Etude OpinionWay pour PriceMinister et la Poste, réalisée auprès d’un échantillon de 1109 personnes, représentatif de la population internaute âgée de 18 à 65 ans, du 29 juin au 7 juillet 2009.

Tags

Richard Menneveux

CEO @AdsVark Media Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This